Options de recherche
Page d’accueil Médias Notes explicatives Recherche et publications Statistiques Politique monétaire L’euro Paiements et marchés Carrières
Suggestions
Trier par

Vos questions

Nous nous efforçons d’être transparents, accessibles et compris par nos concitoyens

Nous sommes la banque centrale de la zone euro, au service de plus de 340 millions d’Européens. Nous œuvrons au maintien de la stabilité des prix et nous contribuons à la solidité des banques.

Vous souhaitez savoir quelles décisions nous prenons à la Banque centrale européenne (BCE) et comment elles influencent votre vie de tous les jours ? Voyez ce qui suit et posez-nous vos questions ! En 2020, nous avons traité plus de 16 000 demandes reçues de partout dans le monde.

À propos de la BCE

Qu’est-ce que la BCE ?

La BCE, en tant que banque centrale de la zone euro, gère la quantité de monnaie en circulation en son sein. Notre principal objectif est de maintenir la stabilité des prix. Pour ce faire, notre premier instrument est la fixation des taux d’intérêt directeurs.

Note explicative : Qu’est-ce qu’une banque centrale ? La BCE et l’Eurosystème expliqués en trois minutes

Nous sommes également responsables de la supervision des banques dans le cadre du mécanisme de surveillance unique.

Nos actions sont guidées par les principes de transparence, d’indépendance et de responsabilité.

Note explicative : Pourquoi la BCE est-elle indépendante ?
La BCE accorde-t-elle des prêts ? Puis-je ouvrir un compte bancaire auprès de la BCE ?

Non, la BCE ne fournit pas de services de banque commerciale aux particuliers ou aux entreprises. Nous ne sollicitons pas nos concitoyens pour leur proposer des services de banque commerciale et nous n’offrons pas de site Internet de banque en ligne.

De même, la BCE :

  • ne traite aucun transfert d’argent,
  • ne perçoit pas de commissions sur des virements transfrontières,
  • n’accepte pas les dépôts de tiers,
  • ne bloque aucun fonds et n’émet pas de certificats autorisant le déblocage de fonds.
Quelles langues la BCE utilise-t-elle ?

L’Union européenne (UE) compte actuellement 24 langues officielles, et vous pouvez choisir celle que vous préférez pour communiquer avec nous. Les langues dans lesquelles nous communiquons dépendent du public visé et des circonstances.

La BCE publie des actes juridiques dans toutes les langues officielles de l’UE.

Notre langue de travail est l’anglais.

Qui détient la BCE ?

La BCE est détenue par les banques centrales nationales de l’ensemble des pays de l’UE. La part de chaque pays dans le capital de la BCE correspond à sa population et à son produit intérieur brut (PIB), selon une pondération identique. Les pays utilisant l’euro contribuent davantage que ceux ne l’ayant pas encore adopté. Une clé de répartition du capital découle de ces facteurs et détermine le montant versé par chaque banque centrale nationale.

Note explicative : Qui détient la BCE ?
La BCE fait-elle des bénéfices ? Ou enregistre-t-elle des pertes ?

Comme toute banque, la BCE a un compte de résultat. Les bénéfices et/ou pertes nets de la BCE sont répartis entre les banques centrales nationales des pays de la zone euro. Les statuts du Système européen de banques centrales (SEBC) prévoient qu’un montant ne pouvant dépasser 20 % du bénéfice peut être affecté aux réserves, le bénéfice restant étant distribué aux détenteurs de parts de la BCE proportionnellement aux parts qu’ils ont libérées. En cas de pertes, celles-ci sont couvertes par le fonds de réserve général, les revenus monétaires de l’exercice financier concerné ou les montants alloués aux banques centrales nationales.

Note explicative : La BCE fait-elle des bénéfices ?

Politique monétaire

En quoi consiste la politique monétaire de la BCE ?

La politique monétaire de la BCE recouvre l’ensemble des décisions qui influencent le coût et la disponibilité de la monnaie dans le but de remplir notre objectif de stabilité des prix. L’ensemble des taux d’intérêt directeurs de la BCE est notre principal instrument de politique monétaire. Toute modification de ces taux directeurs influe sur les taux d’intérêt dans toute l’économie, en particulier ceux auxquels les banques commerciales prêtent aux particuliers et aux entreprises. Si nécessaire, nous pouvons aussi utiliser d’autres instruments pour atteindre notre principal objectif, à savoir la stabilité des prix.

Nos dernières décisions de politique monétaire
Pourquoi la stabilité des prix est-elle si importante ?

L’objectif principal de la BCE, fixé à l’article 127 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, est de maintenir la stabilité des prix. Le Conseil des gouverneurs estime que viser une inflation de 2 % à moyen terme, telle que mesurée par l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), est le meilleur moyen de maintenir la stabilité des prix. La stabilité des prix facilite la planification, par les particuliers, de leurs dépenses et encourage les entreprises à investir. Elle contribue également au maintien de la confiance dans notre monnaie à travers la stabilisation de la quantité de biens et services pouvant être achetés avec un montant donné en euros.

Note explicative : Pourquoi la stabilité des prix est-elle importante ?
Pourquoi les taux d’intérêt sont-ils bas ?

Quand l’inflation à moyen terme est projetée à un niveau inférieur à l’objectif de 2 %, la BCE essaie de stimuler l’économie grâce à ses taux d’intérêt directeurs et à d’autres instruments. De faibles taux d’intérêt directeurs permettent aux banques d’octroyer des prêts bon marché, ce qui facilite une hausse de l’investissement et de la consommation dans l’économie. Des taux d’intérêt bas poussent également le prix des actifs à la hausse, comme les pensions et le logement, ce qui favorise aussi les dépenses de consommation. Il en résulte une plus forte croissance de l’activité, ce qui stimule l’inflation.

Note explicative : Pourquoi les taux d’intérêt sont-ils bas ?
Quel est l’objectif des achats de titres ? Et comment pèsent-ils sur l’économie ?

La banque centrale achète des actifs, tels que des obligations d’État ou d’entreprise, dans le but de réduire les taux d’intérêt à long terme. Elle soutient ainsi l’économie dans la mesure où la consommation et l’investissement sont encouragés, ce qui, en fin de compte, exacerbe les tensions sur les prix et permet de ramener l’inflation vers l’objectif de 2 %. Cette mesure de politique monétaire est utilisée en particulier quand les taux d’intérêt directeurs sont extrêmement bas.

Note explicative : Comment fonctionnent les achats d’actifs ?
En quoi consiste la nouvelle stratégie de politique monétaire de la BCE ?

La nouvelle stratégie de politique monétaire de la BCE a été publiée le 8 juillet 2021. L’économie de la zone euro et l’économie mondiale ont subi de profonds changements depuis la dernière évaluation stratégique, en 2003. Les conséquences de l’affaiblissement de la productivité, les évolutions démographiques et les répercussions de la crise financière ont réduit les marges de manœuvre nous permettant de réaliser nos objectifs uniquement à travers des modifications des taux directeurs. La mondialisation, la numérisation, les menaces pesant sur la soutenabilité environnementale et les évolutions du système financier constituent autant de défis pour la conduite de la politique monétaire.

Notre mandat est défini dans les traités, mais il nous appartient de concevoir notre stratégie de politique monétaire. Celle-ci détermine comment atteindre l’objectif principal de stabilité des prix dans la zone euro à l’aide d’une panoplie adéquate d’instruments. Dans le cadre de sa nouvelle stratégie, la BCE poursuivra un objectif d’inflation symétrique de 2 %, une inflation inférieure à l’objectif étant par conséquent autant indésirable qu’une inflation trop forte.

En savoir plus sur l’évaluation stratégique
Avez-vous d’autres questions sur la politique monétaire ?

Souhaitez-vous en savoir plus sur nos instruments, mesures et décisions de politique monétaire ?

En savoir plus sur la politique monétaire

Souhaitez-vous en savoir plus sur les principaux résultats de l’évaluation stratégique ?

Questions-réponses sur l’évaluation stratégique

Supervision bancaire

Qu’est-ce que la supervision bancaire ?

La supervision bancaire européenne a pour but de garantir la sécurité et la solidité du système bancaire européen, d’accroître l’intégration et la stabilité financières et d’assurer une supervision cohérente.

La BCE explique : La supervision bancaire européenne
Qu’est-ce que le MSU ?

Le mécanisme de surveillance unique (MSU) est le système de supervision bancaire européen. Il est composé de la BCE et des autorités prudentielles nationales des pays participants.

Le MSU expliqué en 3 minutes
La supervision bancaire de la BCE est-elle compétente pour les questions relatives à la protection des consommateurs et au blanchiment d’argent ?

Non, la protection des consommateurs et la lutte contre le blanchiment d’argent n’entrent pas dans le champ des responsabilités de la BCE et restent donc du ressort des autorités nationales. Si vous souhaitez effectuer une réclamation concernant votre banque, veuillez prendre contact directement avec elle ou vous adresser à l’autorité compétente nationale.

Autorités compétentes nationales À propos de la lutte contre le blanchiment d’argent
Que puis-je faire si je suspecte une infraction à la législation européenne ?

Nous vous encourageons à nous faire part directement de toute suspicion d’infraction à la législation de l’UE par le biais de notre plateforme de lancement d’alertes. La BCE protège les données à caractère personnel et veille à garantir une protection adéquate tant des personnes signalant des infractions que des personnes mises en cause.

Comment puis-je demander des informations spécifiques concernant les banques supervisées ?

L’accès aux informations est essentiel pour nous à la BCE. Nous visons à être aussi transparents que possible, tout en respectant la confidentialité nécessaire dans les questions relatives à l’exécution de nos tâches.

Les informations sur les différentes banques supervisées sont protégées par des exigences de secret professionnel spécifiques prévues par le droit européen (notamment la directive sur les exigences de fonds propres).

L’accès aux documents de la BCE est régi par la décision BCE/2004/3 du 4 mars 2004, telle que modifiée. Conformément à notre engagement en faveur de l’ouverture et de la transparence, et pour permettre et faciliter la recherche, nous avons créé un registre public de documents.

Consulter le registre public de documents
Quelles banques la BCE supervise-t-elle ?
Avez-vous d’autres questions sur la supervision bancaire ?

Euro et systèmes de paiement

Quels avantages tirons-nous, en tant qu’Européens, de l’euro ?

L’introduction de l’euro a constitué un progrès remarquable, rapprochant les Européens en leur permettant de voyager, d’étudier et de travailler à l’étranger bien plus facilement et sans risques. Le traité de Maastricht a été l’un des éléments les plus importants du processus d’intégration européenne, ouvrant la voie à la création de la monnaie unique.

Quels avantages avons-nous tirés, en tant qu’Européens, de l’euro ?
Qu’est-ce qu’un euro numérique ?

Un euro numérique serait l’équivalent des billets en euros, mais sous forme dématérialisée. Cette forme de monnaie électronique serait émise par l’Eurosystème (la BCE et les banques centrales nationales des pays de la zone euro) et accessible à tous, ménages comme entreprises.

Elle vous permettrait d’effectuer vos paiements quotidiens rapidement, facilement et en toute sécurité. Un euro numérique soutiendrait la numérisation de l’économie européenne et stimulerait l’innovation dans le domaine des paiements de détail. Nous étudions actuellement les avantages et les risques qui y seraient associés, car l’euro doit continuer de servir les Européens au mieux.

En savoir plus sur l’euro numérique
Quels seraient les avantages d’un euro numérique ?

Un euro numérique combinerait l’efficacité d’un instrument de paiement électronique et la sécurité d’une banque centrale. Il contribuerait à préserver l’indépendance de l’UE vis-à-vis des méthodes de paiement numériques issues et contrôlées en dehors de la zone euro. Il assoirait également la stabilité financière et la souveraineté monétaire, et participerait au maintien de la confiance dans les paiements à l’ère numérique.

La BCE va-t-elle arrêter d’émettre des espèces ?

Un euro numérique existerait parallèlement aux espèces, sans les remplacer. Les banques centrales nationales et la BCE veilleront à ce que chacun dispose toujours de billets et pièces en euros, dans l’ensemble de la zone euro. Un euro numérique constituerait une solution de paiement supplémentaire, plus facile à utiliser, et contribuerait ainsi à l’inclusion financière.

À quoi ressemblerait un euro numérique ?

Les experts de l’Eurosystème ont défini plusieurs exigences fondamentales, telles que la facilité d’accès, la robustesse, la sécurité, l’efficacité, le respect de la vie privée et la légalité. Ces exigences nous aideront à établir les caractéristiques de l’euro numérique. Un euro numérique serait conçu de manière à pouvoir interagir avec les solutions de paiement privées, ce qui faciliterait la fourniture de paiements et services supplémentaires à l’échelle de toute l’Europe.

Les billets de 500 euros sont-ils encore valides ?

Les billets de 500 euros continuent d’avoir cours légal. Vous pouvez donc toujours les utiliser comme moyen de paiement et réserve de valeur.

En savoir plus sur le billet de 500 euros
Puis-je utiliser des images des billets en euros ?

Les images des billets en euros peuvent être utilisées à des fins non professionnelles sans autorisation préalable à condition de respecter les règles en vigueur (en particulier l’article 2 de la décision BCE/2013/10), qui visent à ce qu’une reproduction ne puisse être confondue avec un billet authentique, ce qui affaiblirait la confiance dans l’euro.

Si vous souhaitez utiliser des images haute résolution des billets en euros à des fins professionnelles, vous devez prendre contact avec nous par courriel à l’adresse Euro-Banknotes-Images@ecb.europa.eu pour que nous puissions évaluer votre demande. Si celle-ci est acceptée, nous vous enverrons les images au format électronique.

Qu’est-ce que TARGET2 ?

TARGET2 est un système de paiement détenu et géré par la BCE et les banques centrales nationales. Cette plateforme est la plus utilisée par les banques centrales et les banques commerciales pour les paiements de montants élevés.

En savoir plus sur ce système de paiement
Qu’est-ce que TIPS ?

TIPS est un nouveau service lié à l’infrastructure de marché que la BCE et les banques centrales nationales ont lancé et qui permet aux fournisseurs de services de paiement d’offrir à leurs clients un transfert de fonds instantané, 24 heures sur 24. Grâce à TIPS, les paiements instantanés peuvent désormais être effectués rapidement et en toute sécurité.

En savoir plus sur le règlement des paiements instantanés
Avez-vous d’autres questions sur l’euro et nos systèmes de paiement ?

En quoi consiste notre stratégie fiduciaire (relative aux billets et pièces) ? Pourquoi les espèces sont-elles importantes ? Quelles sont les préférences de paiement des habitants de la zone euro ?

Vous trouverez ici les réponses à ces questions

Pourquoi les systèmes de paiement sont-ils si importants ?

Rendez-vous sur notre section consacrée aux paiements et aux marchés

Changement climatique

En quoi le changement climatique influe-t-il sur la politique monétaire ?

La multiplication et l’intensification des catastrophes naturelles ont des répercussions négatives sur l’économie et le système financier, notamment sur la croissance économique, l’inflation et la transmission de la politique monétaire aux ménages et aux entreprises. Cela pèse sur la stabilité des prix, le principal objectif de la BCE. Nous avons par conséquent inclus les considérations relatives au changement climatique dans notre cadre de politique monétaire.

Comment prenons-nous en compte les questions liées au changement climatique dans nos décisions de politique monétaire ?
Qu’est-ce que le centre du centre du changement climatique ?

La BCE a récemment ouvert un centre du changement climatique afin de mieux exploiter son expertise interne et de définir son programme d’action pour le climat en étroite coopération avec ses autres unités organisationnelles. Les activités du centre s’étendront de la politique monétaire aux fonctions prudentielles. Nous avons également décidé de placer une partie du portefeuille de fonds propres de la BCE dans le fonds d’obligations vertes libellées en euros de la Banque des règlements internationaux.

Communiqué de presse sur le centre du changement climatique
En quoi consiste notre feuille de route pour le verdissement de notre politique monétaire ?

À la suite de notre évaluation stratégique, le Conseil des gouverneurs de la BCE a mis en œuvre une feuille de route ambitieuse visant à intégrer les questions liées au changement climatique à nos travaux.

Communiqué de presse sur le plan d’action de la BCE visant à inscrire les questions liées au changement climatique dans sa stratégie de politique monétaire
La BCE achète-t-elle des obligations vertes ?

La BCE détient actuellement environ un cinquième des obligations vertes d’entreprises éligibles. L’émission d’obligations vertes se concentre dans des secteurs comme les services collectifs, les infrastructures, les transports et la construction. Les entreprises de ces secteurs émettent de telles obligations pour financer l’adoption de technologies plus efficientes, réduire leur empreinte carbone et réorienter leur portefeuille énergétique vers des sources renouvelables.

Même si les banques centrales ne sont pas les principaux acteurs de la lutte contre le changement climatique, cette question influence à l’évidence notre mission principale de maintien de la stabilité des prix et notre stratégie de politique monétaire. Vous souhaitez en savoir plus sur le rôle de la BCE dans la lutte contre le changement climatique ?

En savoir plus

Notre réponse face à la crise du coronavirus

Qu’a fait la BCE pendant la pandémie de coronavirus ?

À la BCE, nous avons mis en place une série de mesures de politique monétaire et de supervision bancaire visant à atténuer l’incidence de la pandémie de coronavirus sur l’économie de la zone euro, aidant ainsi tous les Européens.

Notre réponse face à la pandémie En savoir plus sur les mesures prises face au coronavirus
Qu’est-ce que le PEPP ?

Le PEPP (pandemic emergency purchase programme, programme d’achats d’urgence face à la pandémie) a été lancé en mars 2020 pour lutter contre les effets néfastes de la pandémie de coronavirus sur l’économie de la zone euro. Ce programme d’achats a pour but d’aider les particuliers, les entreprises et les administrations publiques à accéder aux fonds dont ils ont besoin à des conditions favorables, aidant l’économie à surmonter les défis posés par la pandémie.

Communiqué de presse sur le PEPP En savoir plus sur le PEPP
Comment la BCE facilite-t-elle l’accès au crédit ?

Nous avons accordé des financements à long terme aux banques pour soutenir l’activité de prêt aux ménages et aux entreprises, notamment les PME. Le taux d’intérêt appliqué à ces financements a été réduit afin d’inciter les banques à accroître leurs encours de prêts. Nous avons aussi élargi la liste des actifs que les banques peuvent déposer en garantie, qui constituent une forme d’assurance en échange des prêts que nous leur accordons. L’ensemble de ces mesures ont contribué au maintien de l’activité de prêt des banques en faveur des ménages et des entreprises pendant la pandémie.

Notions de base : Qu’est-ce qu’une garantie ?
Les banques sont-elles autorisées à verser des dividendes ?

Le 27 mars 2020, a BCE a recommandé aux banques de suspendre temporairement tout versement de dividendes en numéraire et tout rachat d’actions en raison des circonstances exceptionnelles et difficiles. L’objectif global de cette mesure était de préserver la capacité des banques à absorber les pertes et à continuer de prêter pour soutenir l’économie.

Cette recommandation a été révisée et est devenue un appel à une extrême prudence en décembre 2020.

Le 23 juillet 2021, nous avons annoncé notre décision de ne pas prolonger la recommandation relative aux dividendes au-delà de septembre 2021.

À noter

Le nom et les logos de la BCE peuvent faire l’objet d’un usage abusif

La BCE ne fournit pas de services de banque commerciale. Notre identité est parfois usurpée dans le cadre de fausses transactions financières et d’autres activités frauduleuses. L’identité de membres de notre personnel, notre nom et nos logos peuvent aussi faire l’objet d’un usage abusif ou être mentionnés dans des escroqueries.

L’usurpation du nom de la BCE et les moyens de l’éviter

La protection des consommateurs et la lutte contre le blanchiment de capitaux ne sont pas des compétences de la BCE

Les questions telles que les relations entre les banques et leurs clients (protection des consommateurs) ou la lutte contre le blanchiment de capitaux ne font pas partie de nos responsabilités et demeurent du ressort des autorités prudentielles nationales.

La lutte contre le blanchiment de capitaux

Comment s’adresser à nous ?

Vous pouvez nous envoyer vos questions, commentaires ou suggestions concernant nos missions et activités dans les 24 langues officielles de l’UE par courriel ou par courrier postal. Nous sommes également joignables par téléphone du lundi au vendredi de 10 à 12 heures et de 14 à 16 heures (heure d’Europe centrale).

Toutes les pages de cette section