Options de recherche
Home Médias Notes explicatives Recherche et publications Statistiques Politique montaire L‘euro Paiements et marchés Carrires
Suggestions
Trier par

Que sont les taux d’intérêt et quelle est la différence entre taux d’intérêt nominal et taux d’intérêt réel ?

25 mai 2016

Les intérêts désignent à la fois les coûts d’emprunt et l’argent que rapporte l’épargne

Les intérêts désignent à la fois les coûts d’emprunt et l’argent que rapporte l’épargne. En d’autres termes, lorsque vous souscrivez un emprunt auprès d’une banque, les intérêts représentent le coût du prêt correspondant. Et quand vous déposez de l’argent sur un compte d’épargne, les intérêts constituent le rendement que vous verse votre banque sur ce dépôt.

Les taux d’intérêt expriment ce coût ou ce rendement en pourcentage du montant que vous empruntez ou que vous prêtez (en effet, vous « prêtez » votre épargne à votre banque).

Les économistes distinguent les « taux d’intérêt nominaux » des « taux d’intérêt réels », mais quelle est la différence et en quoi est-elle importante ?

Taux d’intérêt nominal

Le taux d’intérêt nominal est le taux effectivement convenu et payé. Il s’agit, par exemple, du taux que les propriétaires d’un bien immobilier paient sur leur crédit hypothécaire ou du taux qu’une banque verse aux épargnants sur leurs dépôts. Les emprunteurs paient le taux d’intérêt nominal et les épargnants perçoivent ce taux.

Taux d’intérêt réel

Ce qui compte pour les emprunteurs et les épargnants, outre le montant nominal payé ou perçu, c’est la quantité de biens, services ou autres qu’ils peuvent acquérir avec cet argent. Les économistes appellent cela le pouvoir d’achat de la monnaie. Or, celui-ci diminue généralement avec le temps en raison de la hausse des prix, l’inflation. La prise en compte de l’inflation fait apparaître le coût réel de l’emprunt et le rendement réel de l’épargne. Voici le mode de calcul du taux d’intérêt réel :

Taux d’intérêt réel = taux d’intérêt nominal - inflation

Comment cela fonctionne-t-il concrètement ? Exemple

Un épargnant dépose 1 000 euros sur un compte pour une année et reçoit un taux d’intérêt nominal de 2,5 %. Au bout d’un an, il a donc 1 025 euros à sa disposition. Si, cependant, les prix ont augmenté de 3 % pendant cette même année, alors il aura besoin de 1 030 euros pour acheter les mêmes biens ou services qui lui auraient coûté 1 000 euros un an plus tôt. Dans ce cas, le rendement réel de cette épargne est en fait négatif : -0,5 %. Tel est donc le taux d’intérêt réel, que l’on calcule en déduisant le taux d’inflation (3 %) du taux d’intérêt nominal (2,5 %).

Évolution des taux d’intérêt nominaux et réels dans la zone euro

Le taux d’intérêt réel est fonction du taux nominal et du taux d’inflation. À titre d’exemple, au début des années 1980, dans ce qui correspond aujourd’hui à la zone euro, l’inflation était forte alors même que le taux d’intérêt nominal moyen était élevé. En conséquence, le taux d’intérêt réel moyen était faible. Le graphique ci-dessous illustre l’évolution, depuis 1981, des taux d’intérêt nominaux et réels moyens des dépôts bancaires à court terme dans les pays de la zone euro, et du taux d’inflation.

Note : en pourcentages. Source : Eurostat, BCE, BCN, estimations de la BCE