La série « Europe » de billets en euros

Les billets en euros de la série « Europe » sont mis en circulation progressivement sur plusieurs années, dans l’ordre croissant des valeurs. Les quatre premières coupures de la série (5, 10, 20 et 50 euros) sont entrées en circulation en 2013, 2014, 2015 et 2017, respectivement. Le nouveau billet de 50 euros a été mis en circulation le 4 avril 2017.

Pourquoi des nouveaux billets ?

La BCE et les banques centrales nationales (BCN) de l’Eurosystème sont responsables de l’intégrité des billets de banque en euros. Elles ont ainsi conçu une deuxième série de billets en euros qui comporte des signes de sécurité améliorés, rendant les billets encore plus sûrs et préservant la confiance du public dans la monnaie.

Les nouveaux billets font partie d’une série qui a été baptisée « Europe », car deux de leurs signes de sécurité comportent un portrait de la princesse Europe, personnage de la mythologie grecque qui a donné son nom à notre continent.

Garder une longueur d’avance sur les faussaires

Les nouveaux billets en euros bénéficient des avancées technologiques dans le domaine de la conception des billets. Les nouveaux signes de sécurité offrent une meilleure protection contre la contrefaçon et rendent les billets encore plus sûrs.

La stratégie de recherche et développement de l’Eurosystème met l’accent sur la nécessité d’assurer l’autoprotection des billets en euros pour compliquer la tâche des faussaires. Les établissements de crédit, les professionnels manipulant des espèces et le public doivent pouvoir reconnaître les faux billets, et soutenir ainsi la lutte contre la contrefaçon menée par l’Eurosystème.

Solidité et durée de vie

Les nouveaux billets en euros auront une durée de vie plus longue que celle de la première série. Il ne faudra donc pas les remplacer aussi vite. C’est un élément essentiel, notamment pour le billet de 5 euros, qui est sujet à l’usure, car le public le manipule fréquemment. De plus, l’allongement de sa durée de vie réduira son empreinte environnementale.

Une recherche et développement intensive

Les billets sont des produits hautement sophistiqués. Plusieurs années de recherche et développement sont nécessaires pour concevoir une nouvelle série.

Les valeurs unitaires

La BCE a décidé de cesser définitivement de produire le billet de 500 euros et de l’exclure de la série Europe. Les autres coupures restent inchangées, à savoir 5, 10, 20, 50, 100 et 200 euros.

Communiqué de presse

Évolution du graphisme

Les nouveaux billets représentent une évolution. Ils s’inspirent du thème « Époques et styles architecturaux », qui avait été retenu pour la première série, dont ils conservent les couleurs dominantes. Ils ont cependant été légèrement modifiés pour intégrer les signes de sécurité perfectionnés. Ils pourront donc être aisément distingués des billets de la première série.

Résistance

Les deux premières coupures de la série « Europe » mises en circulation ont été celles de 5 et 10 euros. Ces deux coupures passant souvent de main en main, car elles sont souvent utilisées pour rendre la monnaie, elles sont recouvertes d’un mince enduit protecteur destiné à accroître leur résistance à l’usure. Dès lors, elles devront être remplacées moins fréquemment, ce qui réduira les coûts et l’incidence sur l’environnement. Étant donné que leur usage est différent, les autres valeurs de la série « Europe », dont le billet de 50 euros, ne sont pas recouvertes d’un enduit de protection.

Circulation en parallèle des billets de la première série et de la série « Europe »

La première série de billets en euros continuera à être émise concurremment avec la série « Europe » jusqu’à épuisement des stocks. Ils seront ensuite progressivement retirés de la circulation.

Les billets de la première série garderont toujours leur valeur

La date de suppression du cours légal des billets en euros de la première série sera annoncée longtemps à l’avance. Ces billets conserveront toutefois leur valeur. Ils pourront être échangés aux guichets des banques centrales nationales de l’Eurosystème sans limite de temps.

Se préparer en vue de la mise en circulation des nouveaux billets

La BCE met les nouveaux billets à la disposition du secteur industriel concerné bien avant leur mise en circulation et coopère étroitement avec tous les acteurs intéressés dans le cadre du Programme de partenariat de l’Eurosystème afin de favoriser une transition harmonieuse.

Toutefois, il incombe aux propriétaires d’automates de les mettre à niveau dans la perspective de l’introduction des nouveaux billets.