La série « Europe » des billets en euros

Les billets de la série « Europe » sont introduits progressivement depuis plusieurs années. Les quatre premières coupures de la série (5, 10, 20 et 50 euros) sont entrées en circulation en 2013, 2014, 2015 et 2017, respectivement. Les billets de 100 et 200 euros ont été présentés le 17 septembre 2018 et seront mis en circulation le 28 mai 2019. La série « Europe » sera alors complète.

La BCE a décidé d’arrêter la production du billet de 500 euros, les coupures de cette valeur de la première série continuant cependant d’avoir cours légal.

Europe

Les nouveaux billets font partie d’une série qui a été baptisée « Europe », deux de leurs signes de sécurité comportant un portrait d’Europe. Ce personnage de la mythologie grecque figure sur les nouveaux billets en euros parce qu’il est clairement associé au continent européen et qu’il leur apporte une touche humaine. Le portrait d’Europe provient d’un vase qui se trouve au musée du Louvre, à Paris.

Pourquoi de nouveaux billets ?

La BCE et les banques centrales nationales (BCN) de l’Eurosystème sont responsables de l’intégrité des billets de banque en euros. C’est la raison pour laquelle elles ont conçu une deuxième série de billets en euros, dont les signes de sécurité améliorés les protègent de la contrefaçon et contribuent à maintenir la confiance du public dans la monnaie.

Garder une longueur d’avance sur les faussaires

Les nouveaux billets en euros bénéficient des avancées technologiques dans le domaine de la conception des billets. Les nouveaux signes de sécurité offrent une meilleure protection contre la contrefaçon.

La stratégie de recherche et développement de l’Eurosystème met l’accent sur la nécessité d’assurer l’autoprotection des billets en euros pour compliquer la tâche des faussaires. Les banques, les professionnels manipulant des espèces et le public doivent pouvoir reconnaître les faux billets et soutiennent ainsi la lutte contre la contrefaçon menée par l’Eurosystème.

Solidité et durée de vie

Les nouveaux billets en euros ont en outre une durée de vie plus longue que celle de la première série. Ils doivent donc être remplacés moins fréquemment, ce qui réduit les coûts et l’incidence sur l’environnement. C’est essentiel, notamment pour les billets de 5 et 10 euros, qui passent de main en main plus souvent que les autres coupures.

Circulation en parallèle des billets de la première série et de la série « Europe »

La première série de billets en euros continuera à être émise concurremment avec la série « Europe » jusqu’à épuisement des stocks. Ils seront ensuite progressivement retirés de la circulation. La date de suppression du cours légal des billets en euros de la première série sera annoncée longtemps à l’avance. Ces billets conserveront toutefois leur valeur. Ils pourront être échangés aux guichets des banques centrales nationales de l’Eurosystème sans limite de temps.

Préparation de l’introduction des nouveaux billets

La BCE met les nouveaux billets à la disposition des secteurs concernés bien avant leur mise en circulation et coopère étroitement avec toutes les parties prenantes dans le cadre du Programme de partenariat de l’Eurosystème afin de favoriser une transition harmonieuse.

Toutefois, il incombe aux propriétaires et fabricants d’équipements pour les billets de les adapter aux nouveaux billets.