Les relations internationales et l’analyse de l’environnement économique mondial

La Banque centrale européenne (BCE) coopère à l’échelle internationale lorsqu’elle accomplit les missions confiées à l’Eurosystème et au mécanisme de surveillance unique. Cette coopération consiste à :

  • formuler des positions, et à les défendre, dans les domaines relevant de sa compétence ;
  • échanger des informations et des points de vue, et à évaluer les évolutions économiques avec d’autres responsables dans le cadre d’organisations et d’instances multilatérales et bilatérales ;
  • collaborer avec des institutions internationales, telles que le Fonds monétaire international (FMI) et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), dans leur suivi de la zone euro et de la politique monétaire de la BCE ;
  • participer aux efforts de la communauté internationale visant à développer des règles et de meilleures pratiques en vue d’améliorer la stabilité financière et de renforcer l’efficacité et la transparence des processus décisionnels.

La coopération internationale est volontaire et non contraignante et ne porte donc pas atteinte au mandat domestique, ni à l’indépendance de la BCE. Dans des circonstances exceptionnelles, la BCE peut décider de coordonner ses actions avec celles des banques centrales de pays hors zone euro, comme au cours de la crise financière mondiale.

Participation aux institutions et instances internationales

Fonds monétaire international (FMI)

La BCE a un statut d’observateur permanent auprès du FMI. Elle peut participer aux réunions du Conseil d’administration portant sur des sujets précis et en lien avec son mandat.

Groupe des Vingt (G 20)

Dans le cadre de la délégation de l’Union européenne, la BCE participe aux réunions des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du G 20 ainsi que de leurs sous-structures. Elle prend également part aux réunions des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du G 7.

Banque des règlements internationaux (BRI)

La BCE est membre et actionnaire de la BRI. Elle fait partie des organes de direction et de surveillance de la BRI et participe à tous les comités et groupes de travail de cette institution, y compris :

  • le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire,
  • le Comité sur les paiements et les infrastructures de marché,
  • le Comité sur le système financier mondial,
  • le Comité des marchés.
Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)

La BCE est membre de plusieurs comités et groupes de travail de l’OCDE, auxquels elle participe en tant que membre distinct de la délégation de l’Union européenne aux côtés de la Commission européenne.

Conseil de stabilité financière (CSF)

La BCE participe au Conseil de stabilité financière et à plusieurs de ses sous-structures.

Relations avec les banques centrales de pays non membres de l’UE

La BCE entretient des relations avec les banques centrales d’économies de marché avancées et émergentes hors UE. Les échanges de vues et d’informations permettent à la BCE de mieux comprendre l’environnement extérieur de la zone euro et d’expliquer ses politiques.

La BCE participe également à des actions de coopération technique entre banques centrales.

Analyse des questions internationales

La BCE suit et analyse un large éventail de questions économiques, financières et monétaires internationales pertinentes dans l’exercice de son mandat. Il s’agit notamment :

  • de surveiller et d’analyser les conditions économiques et les évolutions conjoncturelles inhérentes à l’économie mondiale ainsi que les politiques y afférentes dans des pays tiers (en savoir plus) ;
  • de préparer les projections macroéconomiques relatives à l’environnement extérieur de la zone euro et de procéder à une analyse des simulations et des scénarios en lien avec l’environnement extérieur ;
  • de suivre le rôle international de l’euro ;
  • d’analyser des questions relatives à l’architecture financière internationale et d’autres sujets se rapportant à sa politique.