La BCE et le changement climatique

Le changement climatique concerne tout le monde, y compris les banques centrales. À la BCE, nous en sommes bien conscients et nous contribuons, dans les limites de notre mandat, à relever ce défi planétaire.

Nous nous efforçons principalement d’épauler les intervenants de marché, les législateurs et les instances de normalisation dans leur travail de détection des risques inhérents au changement climatique. Nous participons également à l’élaboration d’un cadre clair permettant d’affronter ces risques.


Politique monétaire et changement climatique

La BCE peut, et doit, dans les limites de son mandat, soutenir activement la transition vers une économie sobre en carbone, d’une part en contribuant à définir les règles du jeu et, d’autre part, en agissant en conséquence, sans porter atteinte à la stabilité des prix.

Benoît Cœuré, membre du directoire de la BCE

Discours


La BCE prend des mesures dans trois de ses grands domaines de compétence

Supervision bancaire

Les autorités de surveillance sensibilisent les banques aux risques liés au changement climatique, pour s’assurer qu’elles sont en mesure de gérer ces risques de manière appropriée.

Stabilité financière

Les experts de la stabilité financière mesurent et estiment les risques que le changement climatique fait peser sur le système financier. Ils communiquent leurs constatations au grand public, aux intervenants de marché et aux responsables politiques.

Politique monétaire et opérations de marché

Les experts des opérations de marché gèrent les portefeuilles non monétaires de la BCE en tenant compte de l’impératif de développement durable. Dans le cadre de ses programmes d’achats d’actifs, la BCE a investi dans des obligations vertes. Ces investissements sont limités par la nécessité d’éviter l’apparition de distorsions de marché néfastes et de préserver l’égalité de traitement.


La BCE est membre des groupes suivants :

Réseau pour le verdissement du système financier (Network for Greening the Financial System, NGFS)

Le NGFS réunit des représentants de banques centrales et d’autorités de surveillance financière des cinq continents, qui cherchent des solutions favorisant une transition progressive vers une économie sobre en carbone. Le 17 avril 2019, les membres de ce réseau ont publié un premier rapport fournissant aux banques centrales et aux autorités de surveillances des recommandations visant à rendre le système financier plus respectueux de l’environnement.

Groupe d’experts techniques sur la finance durable (Technical Expert Group on Sustainable Finance)

En tant que membre de ce groupe créé par la Commission européenne, la BCE participe à l’élaboration d’une « taxinomie », un système de classification devant indiquer quelles activités sont considérées comme respectueuses de l’environnement (vertes) ou néfastes à l’environnement (marron). Cette classification aidera les investisseurs à privilégier les investissements durables, par exemple les obligations vertes.


Autres initiatives

L’écologie à la BCE

Nous nous employons sans relâche à réduire l’empreinte écologique de la BCE. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce que nous avons accompli, vous pouvez consulter la page de notre site Internet consacrée à la protection de l’environnement.

Semaine européenne de la mobilité

La BCE participe régulièrement à cette manifestation. Elle encourage ses employés à emprunter des moyens de transport aussi écologiques que possible pour leurs trajets domicile-travail.

Earth Hour (l’heure de la Terre)

La BCE est fidèle à ce rendez-vous depuis 2012. Nous éteignons les lumières de notre bâtiment principal afin de sensibiliser le grand public au changement climatique.


Publications connexes