La coopération technique entre banques centrales

La coopération technique entre la Banque centrale européenne (BCE) et d’autres banques centrales reflète son rôle de grande banque centrale dans l’économie mondiale et le système financier international et en tant qu’institution de l’Union européenne (UE). La coopération se déroule avec :

Les banques centrales des économies de marché émergentes du G 20

Le principal objectif de cette coopération est de renforcer la connaissance et la compréhension mutuelles des politiques de la BCE et des banques centrales partenaires ainsi que des facteurs et des analyses sous-jacents. Elle reflète le rôle croissant joué par les économies de marché émergentes du G 20 dans l’économie et le système financier mondiaux.

La BCE développe sa coopération avec les économies de marché émergentes du G 20 sur la base de protocoles d’accord. Des protocoles d’accord prévoyant un dialogue de haut niveau et des programmes de travail annuels sont en place avec les banques centrales chinoise (2008), turque (2012), russe (2012), indienne (2015) et brésilienne (2016).

Les institutions mondiales et régionales

Le travail commun avec les institutions mondiales et régionales concernées par la coopération technique contribue à diffuser les messages et l’expertise technique de la BCE dans différentes régions du monde.

La BCE entretient des relations structurées avec d’autres intervenants essentiels dans le domaine de la coopération entre banques centrales, à l’échelle tant mondiale (FMI) que régionale, comme le Fonds monétaire arabe (FMA), le Centre d’études monétaires latino-américaines (CEMLA), le South-East Asian Central Banks Research and Training Centre (SEACEN) et le Gulf Monetary Council (GMC).

Les banques centrales des pays candidats et candidats potentiels à l’UE

La BCE soutient le développement institutionnel et les meilleures pratiques au sein des banques centrales des pays candidats à l’adhésion à l’UE. Elle aide ces institutions à préparer leur adhésion au Système européen de banques centrales (SEBC), qui deviendra effective dès que leur pays deviendra membre de l’UE.

La coopération technique entre banques centrales constitue un outil important de renforcement de la capacité institutionnelle des banques centrales, en particulier dans les Balkans occidentaux, visant au respect des normes de l’UE et internationales relatives aux activités de banque centrale.

En outre, la BCE répond aux demandes ad hoc de coopération technique émanant des banques centrales du monde entier.

La coopération technique entre banques centrales porte sur l’échange d’expertise, le partage des meilleures pratiques et des actions de développement des capacités. Elle comprend un large éventail d’activités, telles que des ateliers et des séminaires, des détachements de personnel, des visites d’experts et des programmes de formation.

L’objectif de cette coopération est de renforcer les relations avec les banques centrales situées hors de l’UE et de favoriser les bonnes pratiques de l’activité de banque centrale, contribuant ainsi à la stabilité des prix et à la stabilité financière dans le monde entier. La coopération aide également la BCE à expliquer ses politiques dans un contexte international.

Le groupe de travail sur la coopération entre banques centrales coordonne les activités de coopération technique au sein du SEBC. Il se compose d’experts de la BCE et des banques centrales nationales et agit sous les auspices du Comité des relations internationales du SEBC.