Les réserves de change et les fonds propres

Les réserves de change de la BCE lui permettent de disposer de liquidités suffisantes pour conduire, le cas échéant, des opérations de change. Ces réserves de change proviennent, à l’origine, du transfert d’une partie des avoirs de réserves de change des BCN de la zone euro lors de l’entrée en vigueur de la troisième phase de l’Union économique et monétaire, le 1er janvier 1999.

Les objectifs de la gestion des réserves de change de la BCE sont, par ordre d’importance, la liquidité, la sécurité et le rendement.

Le portefeuille des réserves de change de la BCE se compose de dollars des États-Unis, de yens japonais, d’or et de droits de tirage spéciaux. Sa composition varie avec le temps, en fonction des fluctuations de la valeur de marché des actifs investis ainsi que des opérations de change et sur or effectuées par la BCE.

Les réserves de change en dollars et en yens sont activement gérées par la BCE et les BCN de la zone euro qui souhaitent participer à cette activité, agissant en tant que mandataires de la BCE. Les BCN peuvent décider de mettre en commun leurs activités opérationnelles dans le cadre de la gestion des réserves de change de la BCE. Chaque BCN ou groupe de BCN gère habituellement, en tant que mandataire de la BCE, un seul portefeuille libellé en dollars ou en yens.

La BCE procède à des ventes d’or, entièrement conformes à l’accord sur les avoirs en or des banques centrales et à la « Déclaration conjointe relative à l’or » (cf. le lien vers les communiqués de presse ci-dessous). La BCE est signataire de ces accords.

Vous trouverez les données les plus récentes sur les avoirs de réserve offciels dans le cadre de diffusion des données sur les réserves de change et les disponibilités en devises.

La rubrique Statistiques relatives aux avoirs de réserve contient des informations supplémentraires sur les réserves internationales.

Actes juridiques connexes

Les actes juridiques de la BCE relatifs aux réserves de change, publiés au Journal officiel de l’Union européenne, sont disponibles sur les pages dédiées du site Internet de la BCE « Cadre juridique ».

Communiqués de presse

Les communiqués de presse sur les ventes d’or de la BCE et la Déclaration conjointe relative à l’or sont disponibles (en anglais) sous la rubrique « Presse » du site Internet de la BCE « Press ».

Lien externe

Directives du FMI pour la gestion des réserves de change (20 septembre 2001)

Les fonds propres de la BCE lui fournissent des revenus destinés à couvrir ses charges d’exploitation.

Ce portefeuille est investi en actifs libellés en euros en vue de maximiser les rendements, dans la limite imposée par les risques.

Le portefeuille des fonds propres de la BCE est constitué par :

  • la contrepartie investie du capital libéré de la BCE ;
  • les montants détenus de façon épisodique dans son fonds de réserve général ;
  • les provisions pour risque de change, de taux d’intérêt et de variation du cours de l’or.
Chiffres à fin 2015 (en millions d’euros)
Fonds propres de la BCE (valeurs de marché) 20 623
Les comptes annuels de la BCE, qui sont publiés dans le Rapport annuel, contiennent des informations détaillées.

L’allocation et la gestion efficaces des réserves de change favorisent la disponibilité de la liquidité nécessaire pour remplir le mandat de la BCE, tout en réduisant au minimum le coût de la détention de réserves. La gestion des risques peut contribuer à la réalisation de ces objectifs en permettant de contrôler l’exposition au risque financier.

La BCE est chargée de la gestion des risques liés à ces portefeuilles, y compris les réserves de change et les fonds propres. La gestion et le suivi des risques financiers encourus directement par la BCE, ou par les BCN de l’Eurosystème agissant pour le compte de celle-ci, concernent les risques de marché, de crédit et de liquidité. Ces activités recouvrent quatre domaines de compétence principaux :

  • la fixation de limites applicables aux risques de crédit et de marché ;
  • la conformité ;
  • la mesure et la déclaration de l’exposition aux risques et des performances des placements ;
  • la répartition stratégique des actifs.

La déclaration indépendante des risques et des rendements constitue une caractéristique essentielle du cadre de la politique de placement de la BCE. Pour éviter tout conflit d’intérêts potentiel, la gestion des risques financiers liés à la gestion de portefeuille est confiée à la Direction de la gestion des risques, qui rend compte directement au directoire.