Comment définir les indications sur l’orientation future de la politique monétaire (forward guidance) ?

15 décembre 2017

Une banque centrale qui fournit une forward guidance donne des informations sur ses intentions concernant sa politique monétaire à venir, sur la base de son évaluation des perspectives de stabilité des prix.

La Banque centrale européenne (BCE) recourt à la forward guidance depuis juillet 2013, lorsque le Conseil des gouverneurs a déclaré que les taux d’intérêt devraient rester bas sur une période prolongée. La formulation par la BCE de la forward guidance a été adaptée à plusieurs reprises depuis lors et décrit aujourd’hui les intentions du Conseil des gouverneurs en ce qui concerne non seulement l’évolution attendue des taux d’intérêt directeurs de la BCE, mais aussi l’horizon de son programme d’achats d’actifs.

Pour rester crédible, le contenu de la forward guidance de la BCE relatif à ses intentions de politique monétaire doit être en phase avec l’évaluation faite par le Conseil des gouverneurs de la situation économique actuelle et des perspectives futures, en particulier en termes d’inflation.

Comment cela fonctionne-t-il concrètement ?

Voici un exemple du fonctionnement de la forward guidance :

Forward guidance Forward guidance

Quand la forward guidance devient-elle nécessaire ?

Les instruments conventionnels de politique monétaire de la BCE (les taux d’intérêt directeurs) sont utilisés pour maintenir l’inflation à un niveau proche de l’objectif de la BCE (soit un taux d’inflation annuel proche de, mais inférieur à 2 % à moyen terme). Si l’inflation est trop faible, la BCE peut abaisser ses taux d’intérêt pour la faire remonter. Toutefois, si ces taux d’intérêt sont déjà très bas, il est difficile pour la banque centrale de les réduire davantage : elle doit donc mettre en œuvre d’autres outils. La forward guidance en fait partie.

Dans de telles circonstances, une communication claire autour des intentions de politique monétaire à venir aide les banques, les intervenants des marchés financiers, les entreprises et les consommateurs à mieux comprendre comment les coûts d’emprunt sont susceptibles d’évoluer à l’avenir et donne à l’économie l’impulsion dont elle a besoin.

La forward guidance améliore donc l’efficacité de la politique monétaire de la BCE et aide celle-ci à réaliser son principal objectif : être au service des Européens en maintenant la stabilité des prix dans toute la zone euro.