Le concept énergétique

Le concept énergétique

© Robert Metsch

Dès le stade préliminaire du concours, la BCE s'était fixé pour objectif de faire construire des locaux 30 % plus économes en énergie que ne l'exige l’Energieeinsparverordnung 2007 (décret allemand portant sur les économies d’énergie). Pour atteindre cet objectif, toutes les possibilités ont été envisagées et analysées, particulièrement concernant les façades et les systèmes techniques. Le concept énergétique qui s'est fait jour comporte les caractéristiques suivantes :

Utilisation des eaux de pluie

© Robert Metsch

Le toit de la Grossmarkthalle a une superficie d'environ 10 000 m2. Un système de récupération des eaux de pluie sera installé pour l'irrigation des jardins par temps sec et pour l'approvisionnement des toilettes de la Grossmarkthalle en eau.

Récupération de chaleur

La chaleur rejetée par le centre de calcul sera réinjectée dans un système de chauffage au plafond prévu pour les bureaux. Les nouveaux locaux de la BCE seront raccordés au système de production combinée chaleur-électricité à consommation extrêmement faible de la ville de Francfort-sur-le-Main.

Isolation efficace

Les surfaces de la Großmarkthalle telles que le toit et les fenêtres seront isolées afin de créer une enveloppe thermique entre les espaces extérieurs et intérieurs (comme le restaurant du personnel et les salles de réunion). Ces derniers disposeront de leur propre microclimat puisqu'ils seront intégrés au hall, constituant un système « maison dans la maison » à part entière.

Aération naturelle des espaces de bureaux

En complément du système d'aération centralisé, des éléments de ventilation motorisés seront intégrés dans les façades du bâtiment pour assurer une aération directe et naturelle des bureaux. Ainsi, les occupants des bureaux pourront régler l'aération à leur guise sans l'aide d'une ventilation mécanique et ils auront une meilleure idée de la température régnant à l'extérieur. Une maquette du bâtiment a été fabriquée de façon à tester la faisabilité et la fonctionnalité des façades. Les tests ont démontré que le concept retenu pour les façades était effectivement réalisable et fonctionnel.

Protection solaire efficace et éclairage faible consommation

Pour empêcher les bâtiments d'absorber des quantités excessives d'énergie solaire, un système extrêmement efficace de brise-soleil et de stores sera intégré aux façades.

L'utilisation de la lumière du jour permettant également d'économiser l'énergie, les bureaux seront équipés de détecteurs de lumière naturelle qui déclencheront l'extinction automatique de l'éclairage artificiel si la lumière du jour est suffisante. Des études complètes ont été effectuées pour garantir un éclairage suffisant des bureaux, de l'atrium et du hall à toute heure de la journée.

Utilisation de la géothermie pour le chauffage et le refroidissement

Pour réduire davantage les dépenses d'énergie du bâtiment, des boucles géothermales ont été incorporées dans les fondations sur piliers, lesquelles s'enfoncent à environ 30 mètres de profondeur jusqu'à toucher la roche de Francfort. Ces boucles peuvent être raccordées au système de circulation d'eau et aux pompes à chaleur de la centrale d'énergie pour extraire du sol de la chaleur en hiver et de la fraîcheur en été.

Afin de limiter les besoins sur le plan technique et énergétique, quelques zones telles que l'atrium et les espaces ouverts du hall ne seront pas climatisées. Au lieu de cela, elles feront office de régulateur climatique et de zones de transition entre l'intérieur et l'extérieur.

La directive 2002/91/CE du Parlement européen et du Conseil du 16 décembre 2002 sur la performance énergétique des bâtiments est entrée en vigueur le 4 janvier 2003. Le 1er octobre 2007, le gouvernement allemand mettait en application les dispositions législatives, réglementaires et administratives nécessaires au respect de cette directive. En Allemagne, le projet relatif au nouveau site de la BCE est le premier projet de cette envergure à satisfaire les normes exigées.