Les phases du concours

Le concours international d’urbanisme et d’architecture pour la réalisation du nouveau site de la Banque centrale européenne (BCE) s'est déroulé en plusieurs phases. Lors de la phase de présélection, quatre-vingts participants ont été retenus pour participer à la première phase. À partir des projets présentés, un jury a établi une liste de douze participants, qui ont été invités à parfaire leurs projets durant la deuxième phase. Les trois meilleurs projets ont été ensuite choisis parmi ces douze maquettes. À l'issue d'une phase de révision, le Conseil des gouverneurs de la BCE a confirmé sa décision concernant le projet gagnant.

La phase de préselection

L'avis de concours invitait les architectes du monde entier à soumettre un dossier de candidature au plus tard le 20 janvier 2003. La BCE a reçu environ 300 dossiers de candidature, qui ont été ensuite évalués par un comité de présélection sur la base des critères définis dans l'avis de concours. Le comité, composé de cinq représentants de la BCE assistés par des architectes faisant partie du jury international, a sélectionné quatre-vingts architectes (soixante-dix architectes confirmés et dix jeunes architectes en début de carrière) admis à participer à la première phase du concours.

Informations connexes et documents à télécharger

  • La banque centrale européenne lance un concours international d’architecture Press release
  • Quatre-vingts architectes sélectionnés pour la première phase du concours d’architecture de la BCE Press release

La première phase

Les quatre-vingts architectes retenus lors de la phase de présélection ont été invités à soumettre anonymement, au plus tard le 7 juillet 2003, un projet pour la première phase du concours. Les concepts devaient comporter un projet architectural initial pour le nouveau siège de la BCE et planifier le développement urbain du site. Au total, soixante et onze propositions ont été soumises à la BCE. Elles ont été ensuite évaluées par un jury international.

 

Critères d'évaluation

Les propositions ont été évaluées uniquement selon les critères suivants :

  • l’urbanisme, l’architecture et le paysage ;
  • la conformité avec les principaux éléments du programme des exigences fonctionnelles et spatiales, y compris la modularité ;
  • la faisabilité du projet d’un point de vue énergétique et environnemental, et le respect des principaux éléments des spécifications techniques de la BCE ;
  • la conformité avec les réglementations en vigueur, notamment celles afférentes au droit de la construction et au droit de l’environnement.

Documents à télécharger

Deuxième phase

Après examen des projets présentés durant la première phase du concours, le jury a sélectionné douze architectes. Il leur a été demandé de présenter des projets architecturaux plus détaillés pour la deuxième phase.

Critères d'évaluation

Les propositions ont été évaluées uniquement selon les critères suivants :

  1. L’urbanisme, l’architecture et le paysage :
    • la conception sur le plan architectural et l'incidence de la structure sur l'espace existant ;
    • l'intégration dans l'environnement urbain et paysager ;
    • l'intégration des monuments et sites protégés ;
    • la fonction et la qualité du concept paysager ;
    • l'originalité, l'inspiration et l'innovation du concept.
  2. La conformité avec les principaux éléments du programme des exigences fonctionnelles et spatiales, y compris la modularité :
    • la réalisation du programme sur le plan spatial ;
    • l'organisation fonctionnelle ;
    • les qualités du concept et de l'aménagement sur le plan spatial ;
    • l'établissement d'une zone de sécurité ;
    • la circulation intérieure ;
    • l'accès extérieur.
  3. La faisabilité du projet d’un point de vue énergétique et environnemental, et le respect des principaux éléments des spécifications techniques de la BCE :
    • les coûts liés au cycle de vie (coût de l'investissement et coûts de fonctionnement) ;
    • le concept énergétique et technique ;
    • la faisabilité économique.
  4. La conformité avec les réglementations en vigueur, notamment celles afférentes au droit de la construction et au droit de l’environnement.

Les projets

101 Murphy/Jahn, Inc.

Chicago, États-Unis Helmut Jahn

Le projet architectural se composait de deux tours de 35 étages construites en arc de cercle et reliées l’une à l’autre pour former un élément central au sud-est de la Grossmarkthalle (marché de gros). Les tours, verticales, créaient un contraste avec la structure horizontale de la Grossmarkthalle. Les tours incurvées s’entrouvraient vers l’allée menant à l’entrée et vers le Main, ce qui offrait des vues optimales vers les tours mais également à partir de celles-ci. La Grossmarkthalle, qui demeurait en l’état, était totalement visible de la Sonnemannstrasse. Le projet présenté dans la seconde phase était sensiblement différent de l’avant-projet exposé lors de la première phase. De fait, il s’agissait de deux blocs parallèles suspendus en porte-à-faux au-dessus de la Grossmarkthalle, qui, tout en préservant l’autonomie du bâtiment historique, reliaient la Grossmarkthalle et le Main.
107 tp bennett

Londres, Royaume-Uni Richard Beastall, Christopher Bennie, D. Granville Smith, William Soper

Ce projet faisait appel à des procédés de construction et à des solutions novatrices en matière d’énergie qui assuraient un environnement de travail adapté et confortable. Le paysage était intégré dans le projet architectural. La configuration et le pan incliné des bâtiments de faible hauteur créaient une multitude d’espaces intéressants. Les modules de croissance prévus pour une éventuelle expansion future étaient bien intégrés dans le projet sous la forme de deux tours supplémentaires de hauteurs différentes, situées au sud-ouest. La Grossmarkthalle demeurait bien en l’état.
120 Barkow Leibinger Architekten

Berlin, Allemagne Regine Leibinger, Frank Barkow

Le projet d’un bloc de 29 étages situé au sud de la Grossmarkthalle, parallèlement à cette dernière, était doté d’ouvertures ou « d’entailles vers le ciel ». Il créait une image forte sans toutefois écraser la Grossmarkthalle. Les espaces vides, tous différents les uns des autres, entre les diverses parties du bâtiment permettaient une interaction entre le volume de grande taille et les alentours immédiats : ces espaces ouverts étaient conçus pour créer des jardins symbolisant les États membres de l’Union européenne. La Grossmarkthalle demeurait bien en l’état. Dans l’ensemble, ce projet paraissait prometteur en termes d’architecture.
124 Schneider + Schumacher Architekturgesellschaft mbH

Francfort-sur-le-Main, Allemagne Till Schneider, Michael Schumacher

Le nouveau bâtiment, une tour cylindrique de 25 étages, créait un tête-à-tête avec la Grossmarkthalle, qui devait conserver autant que possible son état originel. Les modules de croissance destinés à une éventuelle expansion future prévoyaient l’ajout d’étages supplémentaires au bâtiment construit initialement. Dans la tour elle-même, des espaces verts originaux permettaient la création d’aires de travail et d’espaces sociaux de grande qualité. De par la compacité du cylindre, une grande partie du site n’était pas aménagée et les espaces verts étaient nombreux.
133 Estudio Lamela Arquitectos

Madrid, Espagne Carlos Lamela de Vargas

Le nouveau bâtiment, situé entre la Grossmarkthalle et la Sonnemannstrasse, établissait un lien entre les alentours immédiats et le site de la BCE. Même si la façade nord de la Grossmarkthalle, vue de la Sonnemannstrasse, se trouvait masquée, le projet respectait « l’histoire, la culture existante et la mémoire collective » attachées au bâtiment historique.
140 ASP Schweger Assoziierte

Berlin, Allemagne

Le « pont » suspendu contrastait avec la Grossmarkthalle sans toutefois écraser ce bâtiment historique. La Grossmarkthalle était bien préservée même si son toit était remplacé par une construction de verre. Ce concept novateur créait un effet impressionnant, avec les bâtiments verticaux reliés par une aire d’accès et le plan surélevé. Le module de croissance prévu pour une éventuelle expansion future consiste en une tour supplémentaire.
145 Coop Himmelb(l)au

Vienne, Autriche

Ce projet associait avec intelligence l’ancien et le moderne dans une forme sculpturale. L'ensemble se composait de trois éléments de base : la Grossmarkthalle, un « gratte-sol » ( groundscraper) et une double tour polygonale. Dans l’avant-projet présenté lors de la première phase, le « gratte-sol » était en porte-à-faux, surplombant la promenade le long du Main et enjambant la Grossmarkthalle. En revanche, dans le projet exposé au cours de la seconde phase, il était placé parallèlement à la Grossmarkthalle, laissant intact le bâtiment historique. La Grossmartkhalle servait d’entrée principale à la BCE et était accessible au public. Elle était reliée aux deux immeubles de bureaux par le centre de conférence situé dans le « gratte-sol ». Le projet était sobre et fonctionnel.
152 Frank O. Gehry Associates

Los Angeles, États-Unis Frank O. Gehry

Le jury a estimé que ce projet original de « village » formé d’un petit groupe de bâtiments le long du Main constituait une réponse inédite au programme donné. Un toit transparent couvrait une grande partie du site pour former une sorte de « parapluie européen ». Des bâtiments de hauteur moyenne créaient une ligne d’horizon animée au-dessus du toit. La Grossmarkthalle, qui représentait la façade publique de la BCE, était traitée comme un « objet trouvé » entouré de bassins. De larges toits transparents descendent en pente douce vers le bâtiment historique.
157 54f architekten/T. R. Hamzah & Yeang

Darmstadt, Allemagne/Selangor, Malaisie

Le projet prolonge les axes urbains à l’intérieur du site, les utilisant pour créer divers paysages et éléments architecturaux. Deux tours rectangulaires différentes étaient disposées au sud de la Grossmarkthalle afin de « parfaire la ligne des toits actuelle de la ville ». L’idée d’espace ouvert était poussée très loin. Les bureaux de grande qualité tenaient compte de considérations en matière d’énergie et d’environnement. Le projet tirait efficacement parti du site ; les proportions des nouveaux bâtiments n’écrasaient pas la Grossmarkthalle. Il était en parfaite harmonie avec les alentours et intégrait bon nombre des exigences fonctionnelles.
159 Morphisis

Santa Monica, États-Unis Thom Mayne

Le lien vivant entre les tours et la Grossmarkthalle constituait une solution réussie pour intégrer tout l’ensemble dans le cadre environnant. Les quatre blocs de hauteur différente, conçus comme des sculptures, étaient liés perpendiculairement à la façade sud de la Grossmarkthalle, s’appuyant sur une plateforme aménagée, pour créer un « campus d’éléments intégrés ». Le plateau et les pièces d’eau séparaient le site de la zone urbaine environnante. Ce projet proposait des idées intéressantes tout en présentant un grand nombre des caractéristiques requises en matière de fonctionnalité.
163 Enric Miralles Benedetta Tagliabue

Barcelone, Espagne Benedetta Tagliabue

Les trois bâtiments en V qui remplissaient des fonctions uniques, situés au sud de la Grossmarkthalle, étaient liés au niveau des tours. « La banque à l’image de la place du marché », telle était l’idée sous-jacente. L’emplacement et la direction des bâtiments prolongeaient la ceinture verte sur le site. La structure et l’apparence de la Grossmarkthalle n'étaient en rien modifiées. Ce projet constituait une approche globale qui intégrait avec succès le paysage, la Grossmarkthalle et les alentours immédiats.
168 KHR arktekter AS Virum

Danemark Peter Leuchsenring

Cette structure à toit plat, qui se voulait à la fois simple et sophistiquée, réunissait les nouveaux bâtiments et la Grossmarkthalle. L’ « enveloppe européenne » était composée d’un toit et d’une façade en verre qui recouvraient la Grossmarkthalle et les immeubles de bureaux de faible hauteur. Le nouveau siège créait un contraste avec les gratte-ciel du quartier financier. Le projet paysager permettait d’établir de nombreux liens entre les espaces extérieurs et intérieurs tout en s’ouvrant vers le Main. Le projet était axé sur la transparence, avec « une absence de barrières entre l’intérieur et l’extérieur ».

Documents à télécharger

Les gagnants

En février 2004, un jury international a sélectionné trois projets gagnants parmi les propositions présentées lors de la seconde phase du concours.

Les trois projets gagnants

Le 13 février 2004, un jury international présidé par le vice-président de la BCE, M. Lucas Papademos, a sélectionné les trois projets gagnants du concours international d’urbanisme et d’architecture en vue de la réalisation du nouveau site de la BCE à Francfort-sur-le-Main, en Allemagne. Ce choix a marqué la fin de la seconde et dernière phase du concours. Les prix ont été décernés comme suit :

1er prix : Coop Himmelb(l)au, Vienne, Autriche

Coop Himmelblau

Ce projet associe avec intelligence l’ancien et le moderne dans une forme sculpturale. L’ensemble est composé de trois éléments de base : la Grossmarkthalle, un « gratte-sol » (groundscraper) et une double tour de bureaux polygonale. Dans l’avant-projet présenté lors de la première phase, le « gratte-sol » était en porte-à-faux, surplombant la promenade le long du Main et enjambant la Grossmarkthalle. En revanche, dans le projet exposé au cours de la seconde phase, il est placé parallèlement à la Grossmarkthalle, laissant intact le bâtiment historique. La Grossmarkthalle sert d’entrée principale à la BCE et est accessible au public. Elle est reliée aux deux immeubles de bureaux par le centre de conférence situé dans le « gratte-sol ». Le projet est sobre et fonctionnel.

2e prix : ASP Schweger Assoziierte, Berlin, Allemagne

ASP Schweger Assoziierte

Le « pont » suspendu contraste avec la Grossmarkthalle sans toutefois écraser ce bâtiment historique. La Grossmarkthalle est bien préservée même si son toit est remplacé par une construction de verre. Ce concept novateur crée un effet impressionnant, avec les bâtiments verticaux reliés par une aire d’accès et le plan surélevé. Le module de croissance prévu pour une éventuelle expansion future consiste en une tour supplémentaire.

3e prix : 54f architekten/T. R. Hamzah & Yeang, Darmstadt, Allemagne/Selangor, Malaysia.

54f architekten

Le projet prolonge les axes urbains à l’intérieur du site, les utilisant pour créer divers paysages et éléments architecturaux. Deux tours rectangulaires différentes sont disposées au sud de la Grossmarkthalle afin de « parfaire la ligne des toits actuelle de la ville ». L’idée d’espace ouvert est poussée très loin. Les bureaux de grande qualité tiennent compte de considérations en matière d’énergie et d’environnement. Le projet tire bien parti du site ; les proportions des nouveaux bâtiments n’écrasent pas la Grossmarkthalle. Il est en parfaite harmonie avec les alentours et intègre bon nombre des exigences fonctionnelles.

Informations connexes et documents à télécharger

Phase de révision et décision finale

Le 18 mars 2004, le Conseil des gouverneurs de la BCE a décidé d'inviter les trois gagnants du concours à participer à une phase de révision afin de leur donner la possibilité de revoir leurs projets et de prendre en compte les recommandations et les exigences formulées par le jury, la BCE et la Ville de Francfort. Cette phase s'est donc effectuée en étroite coopération avec la Ville de Francfort.

Le 13 janvier 2005, le Conseil des gouverneurs a pris une décision concernant le projet relatif au nouveau site de la BCE. Au terme d’un examen approfondi et d’une évaluation minutieuse, sur la base des critères de sélection, des atouts et faiblesses de chacun des trois projets gagnants, le Conseil des gouverneurs a conclu que le projet architectural révisé de COOP HIMMELB(L)AU satisfaisait le mieux aux spécifications fonctionnelles et techniques formulées par la BCE, et qu'il comportait des éléments qui reflétaient les valeurs de la BCE et les traduisaient en langage architectural. Cette décision confirmait l'évaluation du jury international, qui avait décerné le premier prix à ce projet.

Informations connexes

  • La BCE choisit les participants à la phase de révision du projet concernant son nouveau site Press release
  • Décision du Conseil des gouverneurs relative au projet de nouveau site pour la BCE Press release