European Central Bank - eurosystem
Options de recherche
Page d’accueil Médias Notes explicatives Recherche et publications Statistiques Politique monétaire L’euro Paiements et marchés Carrières
Suggestions
Trier par

Anticipations d’inflation et évaluation stratégique

Les anticipations des ménages et des entreprises concernant les variations des prix à venir déterminent leurs dépenses, leurs emprunts et leurs investissements aujourd’hui. Au vu de leurs répercussions sur l’activité économique, il est essentiel de les prendre en compte dans l’élaboration de notre politique monétaire. En comprenant mieux les anticipations d’inflation, nous sommes en mesure de prendre des décisions mieux informées.

Pourquoi notre évaluation stratégique couvre-t-elle les anticipations d’inflation ?

Notre définition de la stabilité des prix

La mission de la BCE est de maintenir la stabilité des prix. Pour ce faire, nous veillons à ce que l’inflation, autrement dit le taux global de variation des prix des biens et services, reste faible, stable et prévisible.

Notre objectif d’inflation est fixé à 2 % à moyen terme. Si les hausses de prix doivent rester modérées, pour ne pas mettre les ménages et les entreprises en difficulté, elles doivent également être suffisantes pour éviter que les scénarios sévères liés à une inflation trop faible ne se concrétisent.

Notre engagement autour de notre cible est symétrique : nous considérons donc qu’une inflation trop faible est aussi nuisible qu’une inflation trop élevée, et qu’elles sont également indésirables.

Les anticipations sont importantes

Le taux d’inflation actuel influence les anticipations de la population quant aux variations futures des prix. Si les consommateurs et les chefs d’entreprise s’habituent à une inflation très faible ou trop élevée, ils finissent par penser qu’elle restera à ce niveau. Ces anticipations sont importantes, parce qu’elles constituent la base des décisions en matière de dépenses, d’emprunts et d’investissement et que les entreprises tiennent compte de ces anticipations lorsqu’elles fixent le prix des biens et services qu’elles vendent.

Lorsque les anticipations s’écartent de l’objectif d’inflation de la banque centrale, il peut être très difficile pour cette dernière de piloter les variations effectives des prix pour ramener l’inflation à un niveau proche de l’objectif. La banque centrale peut éviter la formation de telles anticipations en se fixant un objectif d’inflation clair et en gardant la hausse des prix à un niveau proche de cet objectif. C’est pourquoi le Conseil des gouverneurs a couvert le rôle important des anticipations d’inflation dans l’évaluation stratégique.

Quelles sont les anticipations d’inflation que nous examinons de près ?

Les anticipations d’inflation varient d’un acteur économique à l’autre

Les variations des prix dépendent non seulement des innombrables décisions prises chaque jour par les entreprises et les ménages, mais aussi de leurs anticipations quant aux variations futures des prix. Différentes catégories d’acteurs, experts sur les marchés financiers, chefs d’entreprise ou ménages, n’ont toutefois pas les mêmes anticipations d’inflation.

Par le passé, les banques centrales prenaient leurs décisions surtout sur la base des anticipations d’inflation des intervenants de marché et des experts qui répondaient à des enquêtes spécifiques, notamment parce qu’elles étaient aisément accessibles et que les informations fiables concernant les anticipations des entreprises et des ménages manquaient.

Les anticipations d’inflation de tous les acteurs sont importantes

Toutefois, les anticipations d’inflation de chacun sont importantes. C’est pourquoi les banques centrales s’attachent aujourd’hui résolument à former une meilleure idée des anticipations d’inflation de l’ensemble des acteurs, pour prendre des décisions mieux informées. La BCE a, par exemple, lancé une nouvelle enquête, dans laquelle nous demandons aux ménages de donner leur avis concernant l’inflation et d’autres domaines de l’économie. Les résultats de cette enquête sont pris en compte dans nos analyses et, en définitive, dans les mesures que nous prenons.

En quoi notre nouvel objectif d’inflation influe-t-il sur les anticipations ?

Il est facilement compris

Notre nouvel objectif d’inflation, fixé à 2 %, est simple et clair, ce qui rend la communication à son sujet aisée. Les ménages et entreprises comprennent cet objectif, ce qui nous aidera à veiller à ce que leurs anticipations concernant la variation des prix soient conformes à notre nouvel objectif d’inflation et nous permettra de maintenir la stabilité des prix.

EN SAVOIR PLUS
Inflation expectations and their role in forecasting (les anticipations d’inflation et leur rôle dans les projections, en anglais)
ÉVALUATION STRATÉGIQUE
Vous souhaitez obtenir plus d’informations ?