COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Note d’information semestrielle sur la contrefaçon des billets en euros - Le nombre de billets contrefaits reste faible

18 juillet 2014

EMBARGO

Sous embargo jusqu’au vendredi 18 juillet 2014, à 10 heures (heure d’Europe centrale)
  • 331 000 faux billets en euros ont été retirés de la circulation au premier semestre 2014. Ce chiffre est très faible par rapport au nombre total de billets authentiques en circulation.
  • 81 % des contrefaçons sont des coupures de 20 et 50 euros.
  • Les billets en euros peuvent être facilement vérifiés à l’aide de la méthode consistant à « toucher, regarder, incliner ».
  • Ils demeurent un moyen de paiement fiable et sûr.

Au cours du premier semestre 2014, le nombre total de faux billets en euros retirés de la circulation s’est élevé à 331 000, soit une baisse de 6,2 % par rapport aux six mois précédents. Globalement, le nombre de contrefaçons demeure très faible par rapport à celui des billets authentiques en circulation au cours de la période considérée (plus de 16 milliards).

Le tableau ci-dessous présente les chiffres semestriels enregistrés depuis 2011 :

Période 2011/1 2011/2 2012/1 2012/2 2013/1 2013/2 2014/1
Nombre de contrefaçons 296 000 310 000 251 000 280 000 317 000 353 000 331 000

Bien que ces chiffres soient peu élevés, les membres de l’Eurosystème – c’est-à-dire la Banque centrale européenne (BCE) et les dix-huit banques centrales nationales (BCN) de la zone euro – recommandent au public de rester vigilant lorsqu’il reçoit des billets. Il est facile de reconnaître les billets authentiques grâce à la méthode simple consistant à « toucher, regarder, incliner », qui est décrite dans les rubriques consacrées à l’euro des sites Internet de la BCE et des BCN de l’Eurosystème. Quiconque reçoit un billet suspect doit le comparer avec une coupure dont il a la certitude qu’elle est authentique. Si le doute persiste, il convient de prendre contact avec les services de police ou la BCN, selon les usages du pays.

Le tableau ci-dessous présente la répartition en pourcentage, par coupure, des billets contrefaits retirés de la circulation au premier semestre 2014, accompagnée d’informations sur l’origine géographique des contrefaçons saisies.

Coupures 5 euros 10 euros 20 euros 50 euros 100 euros 200 euros 500 euros
Ventilation en pourcentage 1,2 % 4,6 % 46,5 % 34,7 % 10,9 % 1,3 % 0,8 %
  • Les billets de 20 et 50 euros demeurent les coupures les plus contrefaites. Ces deux valeurs ont représenté 81 % des contrefaçons, soit une légère progression par rapport au semestre précédent.
  • 98 % des contrefaçons ont été saisies dans les pays de la zone euro, 1,9 % dans des États membres de l’Union européenne n’appartenant pas à la zone euro et 0,1 % dans d’autres régions du monde.

L’Eurosystème ayant le devoir de préserver l’intégrité des billets en euros, il fournit des indications sur la marche à suivre pour faire la distinction entre un billet authentique et une contrefaçon et apporte son assistance aux professionnels manipulant des espèces de manière à ce qu’ils disposent d’équipements de traitement des billets permettant d’identifier en toute fiabilité les billets contrefaits et de les retirer systématiquement de la circulation. L’Eurosystème s’appuie sur les avancées technologiques dans le domaine de la fabrication des billets : la série « Europe » en cours d’introduction contribuera à maintenir la confiance du public dans les billets en offrant une protection accrue contre la contrefaçon, car elle sera composée de coupures encore plus sûres et d’une durée de vie plus longue. Le nouveau billet de 10 euros sera mis en circulation le 23 septembre 2014.

Pour toute demande d’information, les médias peuvent s’adresser à Mme Élodie Nowodazkij (tél. : +49 69 1344 7390).

Contacts médias