Qu’est-ce qu’une garantie ?

2 novembre 2016

Une garantie, en termes simples, est un actif ayant une certaine valeur qu’un prêteur peut saisir à un emprunteur si celui-ci ne rembourse pas un prêt dans les conditions prévues. Prenons l’exemple classique d’un prêt hypothécaire : en général, lorsque vous contractez un tel prêt, la banque vous demande de mettre votre maison en garantie. Dans le cas où vous ne respectez pas les conditions de remboursement de votre emprunt hypothécaire, la banque a le droit de s’approprier votre maison. Elle peut alors la vendre afin de récupérer l’argent qu’elle vous a prêté. La garantie assure au prêteur le remboursement du montant alloué, même si l’emprunteur ne rembourse pas le prêt comme convenu.

Les banques centrales demandent-elles aussi des garanties lorsqu’elle prêtent de la liquidité ?

Oui, les banques centrales exigent des garanties lorsqu’elles prêtent de la liquidité, car les pertes qui pourraient découler de leurs prêts seraient susceptibles de compromettre leur réputation et leur indépendance. Lorsque les banques commerciales souhaitent trouver un financement auprès de la BCE et des dix-neuf banques centrales nationales qui, ensemble, composent l’Eurosystème, elles doivent déposer des garanties. L’Eurosystème publie une liste des actifs acceptés en garantie, appelés actifs éligibles. Ces actifs peuvent être des obligations ou d’autres titres à plus court terme, négociables sur les marchés. D’autres actifs généralement non négociables tels que des prêts au secteur non financier, bien qu’ils ne soient pas inclus dans la liste, peuvent être admis en garantie dans le cadre d’emprunts auprès de l’Eurosystème. Les banques centrales nationales sont chargées de déterminer quels actifs sont considérés comme éligibles, conformément au dispositif de garanties de l’Eurosystème.