Options de recherche
Page d’accueil Médias Notes explicatives Recherche et publications Statistiques Politique monétaire L’euro Paiements et marchés Carrières
Suggestions
Trier par

Pourquoi les statistiques sont‑elles essentielles ?

19.10.2016 (mis à jour le 20 octobre 2021)

Nous préservons la qualité des statistiques et contribuons au débat public en fournissant des informations fiables

Silke Stapel Weber, directrice générale, DG Statistiques

Faits ou informations provenant d’un ensemble de données chiffrées, les statistiques sont essentielles pour la Banque centrale européenne (BCE). Une grande partie de nos activités, qu’elles relèvent de notre mission principale de politique monétaire, de la stabilité financière ou de la supervision bancaire, reposent sur des statistiques de qualité, indispensables pour prendre des décisions éclairées influant sur la vie quotidienne des habitants de la zone euro.

L’analyse des évolutions économiques, monétaires et financières préparée à l’occasion de chaque réunion de politique monétaire illustre bien l’importance que revêtent les statistiques pour la BCE et l’économie. Ces statistiques constituent un élément essentiel des décisions de politique monétaire prises par le Conseil des gouverneurs, qui influencent les taux d’intérêt appliqués aux particuliers et aux entreprises. Elles ont donc des effets indirects sur la vie de nombre d’entre nous.

L’importance de statistiques de grande qualité, indépendantes ...

Des statistiques d’excellente qualité sont indispensables à la prise de décisions éclairées. Ainsi, nous respectons des critères stricts afin de fournir en temps voulu des statistiques exactes, cohérentes et conformes aux normes internationales, sans aucune intervention extérieure. L’indépendance des statistiques officielles est primordiale pour préserver leur qualité. L’inscription de cette indépendance dans la législation européenne vise à éviter les influences politiques et les conflits d’intérêts dans la fourniture des données. Les Européens peuvent donc avoir confiance en ces données lorsqu’elles sont à la base de mesures qui ont une incidence sur leur vie quotidienne.

... et détaillées

La crise financière mondiale a mis en évidence la nécessité de collecter des données pertinentes et plus granulaires. Les statistiques de banque centrale vont désormais au-delà des seuls agrégats, qui impliquent invariablement des moyennes, pour couvrir également les microdonnées, plus détaillées. Les signaux d’alerte au sein du système financier peuvent ainsi être détectés en amont, au niveau de prêts, de transactions et de banques spécifiques, par exemple.

La granularité des données peut faciliter la compréhension du mode de transmission de la politique monétaire à travers l’économie, contribuer à améliorer les mesures qui seront prises à l’avenir et permettre de les prendre plus rapidement.

Le projet AnaCredit de la BCE, qui comporte une nouvelle série de données apportant des informations détaillées sur les prêts bancaires dans la zone euro, constitue un exemple caractéristique de l’usage que nous faisons de données granulaires.

Les difficultés liées à la collecte de données détaillées

La collecte d’informations statistiques détaillées est parfois complexe, particulièrement lorsqu’il s’agit de choisir les méthodologies et modes de calcul permettant de garantir la comparabilité entre pays.

Il peut également s’avérer difficile d’obtenir des informations auprès d’entités opérant hors du système bancaire et susceptibles d’avoir une influence sur le système financier et, donc, sur la politique monétaire. C’est le cas, par exemple, des fonds spéculatifs (partenariats d’investissement regroupant les capitaux d’un petit nombre d’investisseurs particuliers ou institutionnels) et du secteur bancaire parallèle (composé d’entités fournissant des services similaires aux services bancaires, mais sans accès explicite à la liquidité de banque centrale et sans la surveillance réglementaire requise dans le cas des banques classiques).

Enfin, il est important d’assurer en permanence la confidentialité des données individuelles, en particulier des données prudentielles utilisées dans le cadre d’activités menées conjointement avec des tierces parties.

L’harmonisation des données : une question fondamentale

Il est également essentiel de disposer de données harmonisées pour obtenir des résultats pertinents et des comparaisons fiables. Ainsi, nous pouvons être certains de l’exactitude des données sur l’inflation que nous utilisons, car elles proviennent de statistiques nationales reposant sur un ensemble commun de définitions et de classifications, autrement dit du même type de panier de biens et services.

L’harmonisation et la normalisation des données permettent de concevoir plus facilement et plus rapidement des mesures ciblées face à l’évolution de l’économie de la zone euro.

Parallèlement, les statistiques sont publiées et mises à la disposition des banques, des entreprises, des ménages et d’autres agents déclarants, qui peuvent s’en servir pour leurs propres analyses et études comparatives.

Où trouver les statistiques de la BCE ?

La BCE collecte, produit et prépare des statistiques qui, bien évidemment, concernent principalement la zone euro. Par ailleurs, nous partageons certaines données‑clés.

Un large éventail de statistiques sont accessibles sur le site Internet Statistiques de la zone euro, qui présente de nombreux visuels sous des formats interactifs et adaptés à des contenus numériques, ou à partir de notre entrepôt de données statistiques (Statistical Data Warehouse) exhaustif.

Notre entrepôt de données statistiques contient :

  • les taux d’intérêt directeurs et les taux de change de la BCE/de l’Eurosystème
  • des statistiques monétaires, bancaires, de crédit et des marchés de capitaux
  • des statistiques de balance des paiements et autres statistiques extérieures
  • des statistiques macroéconomiques et sectorielles
  • des statistiques relatives aux paiements
  • des statistiques prudentielles
  • des données concernant l’inflation, les autres prix, les coûts, la production et les marchés du travail

Le Système européen de banques centrales (SEBC) est fier de compter parmi les deux fournisseurs européens de statistiques de grande qualité pour l’Union européenne. Il bénéficie pour cela de la coopération étroite entre la BCE et les banques centrales nationales ainsi que de la collaboration avec les institutions européennes et les offices statistiques nationaux et internationaux, notamment celui de l’Union européenne, Eurostat.

Découvrir notre large gamme de statistiques

Les statistiques sont essentielles à la prise de décisions éclairées. Nous proposons un large éventail de statistiques officielles sur l’état de l’économie.