Test des dispositifs d’authentification des billets

Objet

Afin de soutenir les fabricants de dispositifs de détection des billets contrefaits dans leurs efforts en vue de développer et améliorer leurs produits, les banques centrales nationales (BCN) de l’Eurosystème offrent à ces derniers, ou à leurs agents désignés, la possibilité de tester leurs machines à l’aide d’un large échantillon représentatif de contrefaçons en euros. La Banque centrale européenne publie des informations sur les machines testées afin d’aider les utilisateurs de billets à choisir celui qui leur convient le mieux parmi les automates disponibles.

Les dispositifs de détection des contrefaçons peuvent aider les commerçants et autres utilisateurs de billets en euros à détecter les fausses coupures, mais l’utilisateur doit continuer à se fier à sa propre appréciation, fondée sur la vérification des signes de sécurité des billets (voir les informations sur les signes de sécurité des billets en euros).

Chaque dispositif est testé par une BCN, conformément à la procédure commune arrêtée par l’Eurosystème, afin de vérifier sa capacité à :

  • détecter correctement les billets en euros contrefaits présents dans un jeu de contrefaçons (« test de contrefaçon ») ;
  • détecter correctement les billets en euros authentiques présents dans un jeu de billets authentiques (« test de reconnaissance »).

Les tests n’ont pas pour objet de déterminer si un dispositif est facile à mettre en œuvre, sûr, utilisable sur longue période, facile à entretenir, etc.

Champ d’application

Ces tests ne sont proposés que pour les « dispositifs d’auto-détection ». Il s’agit de dispositifs qui indiquent, au moyen d’un signal visuel ou sonore ou par affichage d’un message sur un écran, si le billet vérifié est considéré comme authentique ou non.

Les types de dispositifs d’authentification remplissant les conditions requises pour les tests sont classés selon les catégories suivantes :

  • machines autonomes traitant un billet à la fois, à alimentation unique (pas de traitement de liasses) - catégorie 1a ;
  • modules accepteurs de billets, à alimentation unique (pas de traitement de liasses) appelés à être intégrés dans des machines telles que les distributeurs automatiques – catégorie 1b ;
  • dispositifs conçus pour traiter les liasses et permettant de compter et d’établir l’authenticité des billets, et qui ne sont pas adaptés aux tests aux termes de la décision BCE/2010/14 (c'est-à-dire les machines de comptage des billets ne séparant pas automatiquement les billets douteux des billets authentiques) – catégorie 2.

Les aides à la vérification, comme les loupes ou les lampes UV, qui n’affichent pas automatiquement le résultat du test d’authenticité et obligent donc l’utilisateur à établir, sur la base de sa propre appréciation, l’authenticité du billet vérifié, ne sont pas concernées par ces tests. En outre, les équipements de traitement des billets sortent du cadre de ces tests (cf. les résultats des tests concernant les automates de traitement des billets).

Procédures de test

Le test de détection des contrefaçons s’effectue au moyen d’un échantillon standardisé, comprenant des billets en euros authentiques, des contrefaçons représentatives retirées de la circulation et des documents élaborés par l’Eurosystème et présentant certaines caractéristiques des billets en euros.

On ne trouvera sur le site Internet de la BCE que les types d’automates ayant détecté avec succès toutes les fausses coupures composant le jeu de contrefaçons. La liste des types d’automates ayant fait l’objet de tests négatifs n’est pas publiée.

Le test de reconnaissance est réalisé en utilisant un échantillon contenant vingt billets en euros authentiques et en bon état pour chaque coupure et chaque série, et pouvant être traités par le type d'automates testé. Seuls les types d’automates ayant accepté 90 % des billets en euros authentiques et en bon état de l’échantillon figurent sur la liste publiée sur le site Internet de la BCE, le pourcentage de billets en euros authentiques correctement authentifiés étant indiqué.

Durée de validité des résultats des tests

Les résultats des tests sont publiés sur ce site Internet dans un délai d’un mois suivant le test. Compte tenu de l’apparition de nouveaux billets en euros contrefaits et de la mise à jour régulière du jeu de contrefaçons, les informations relatives à un automate testé sont retirées du site Internet de la BCE douze mois civils après la fin du mois de la publication initiale, sauf si la machine a fait l’objet d'un nouveau test positif lors d’un test annuel ou lors d’un nouveau test effectué ponctuellement par une BCN. Tout échec lors de ces tests portant sur un type de machines ou tout refus de la part du fabricant de présenter un type d’automates pour un test entraînera également le retrait immédiat des informations relatives au type d’automates figurant dans la (les) liste(s). Tout rapport sur les tests qu’une BCN fournit à un fabricant d’automates, ou à son agent désigné, n’est valable qu’au regard des conditions en vigueur à la date du test et uniquement pour la durée de la publication des résultats des tests sur ce site Internet.

Étant donné que de nouvelles contrefaçons présentant des caractéristiques différentes de celles des billets utilisés pour le test peuvent apparaître à tout moment, il convient de noter que les résultats des tests de contrefaçon et de reconnaissance publiés sur ce site Internet ne reflètent que l’aptitude de l’automate testé à détecter les contrefaçons contenues dans le jeu de contrefaçons utilisé pour les tests le jour de l’essai (voir les résultats des tests des dispositifs d’authentification des billets).

Procédure à suivre pour faire tester votre machine

Ces tests aident les fabricants dans leurs efforts en vue de développer et améliorer leurs automates d’authentification des billets. Les fabricants d’automates (ou leurs agents désignés) doivent prendre contact avec une BCN pour demander un (nouveau) test, qui est offert gratuitement (voir la liste des personnes de contact dans les BCN).