Banking Supervision
Français
Other languages1 +
Menu

Déclaration introductive concernant le projet gagnant du concours international d’urbanisme et d’architecture organisé pour la conception du nouveau site de la BCE

Lucas Papademos, Vice-président de la BCE, Point de presse à l’Eurotower, Francfort-sur-le Main, le 20 janvier 2005

Mesdames, Messieurs,

La décision du Conseil des gouverneurs relative au projet gagnant a mis un terme au concours international d’urbanisme et d’architecture pour la réalisation du nouveau site de la BCE. Une étape majeure menant à la réalisation d'un nouveau siège, permanent, pour la BCE, ici à Francfort, a ainsi été franchie. Nous avons réalisé des efforts considérables ces trois dernières années dans la préparation de ce concours, jusqu’à sa clôture la semaine dernière. Ce processus a non seulement impliqué nos propres experts, mais également des consultants extérieurs. Nous voudrions, aujourd’hui, les remercier tous pour la qualité de leur travail et leur engagement dans ce projet. Nous avons également beaucoup apprécié les bonnes relations de travail avec les autorités de la Ville de Francfort, qui nous ont apporté une aide précieuse et avec qui nous entendons poursuivre cette excellente coopération.

Nous adressons également une nouvelle fois nos remerciements à l’ensemble des architectes qui ont participé au concours pour la grande variété des projets qu’ils ont présentés. Nous sommes particulièrement reconnaissants aux trois cabinets d’architectes gagnants qui ont pris part à la phase de révision du concours. Au cours des onze derniers mois, ils ont élaboré des projets particulièrement détaillés. La grande qualité et le professionnalisme du travail accompli lors de la phase de révision ont été très appréciés par le Conseil des gouverneurs.

La décision du Conseil des gouverneurs relative au projet de nouveau site pour la BCE a été prise au terme d’un examen approfondi et d’une évaluation minutieuse des projets gagnants. En tant qu’institution publique, nous nous devons de remplir nos missions de façon efficace et d’utiliser nos ressources financières avec prudence. Il était donc essentiel de disposer d’une évaluation approfondie et complète – même si cela a quelque peu prolongé le processus – afin de parvenir à la bonne décision dans un dossier aussi important du point de vue symbolique et financier.

Je voudrais à présent vous expliquer brièvement les principales raisons pour lesquelles le Conseil des gouverneurs a choisi le projet soumis par le cabinet COOP HIMMELB(L)AU. Je suis enchanté que l’architecte, M. le professeur Wolf Prix, et ses collègues, MM. Dreibholz et Halm, aient pu se joindre à nous aujourd’hui à l’occasion de ce point de presse.

Le projet retenu

Le Conseil des gouverneurs a estimé que le projet revu présenté par COOP HIMMELB(L)AU était non seulement supérieur d’un point de vue esthétique et urbanistique général, mais était également celui qui satisfaisait le mieux aux spécifications fonctionnelles et techniques formulées par la BCE. Le Conseil des gouverneurs a considéré que ce projet expressif, dynamique et attractif conférerait une valeur emblématique et une forte identité au nouveau siège de la BCE. Pour le Conseil des gouverneurs, le projet comportait des éléments qui reflètent les valeurs de la BCE, notamment l’unité et la transparence, et les traduisent en langage architectural. Une appréciation très positive a également été portée au fait que les trois composantes du projet – le gratte-ciel torsadé, le « gratte-sol » (groundscraper) et la Grossmarkthalle – créent un ensemble harmonieux aux proportions adéquates. En outre, l’intégration de la Grossmarkthalle dans l’ensemble, tout en respectant les caractéristiques extérieures fondamentales de ce bâtiment historique, a aussi été jugée excellente.

Le projet satisfait également en principe aux exigences fonctionnelles et spatiales de la BCE. Le Conseil des gouverneurs a apprécié en particulier la connexion réussie des différentes zones fonctionnelles et la grande qualité des postes de travail, qui garantissent une source de lumière naturelle à l’ensemble du personnel. L’utilisation de l’atrium comme une vaste zone de communication entre les deux tours a aussi été bien accueillie. Le Conseil des gouverneurs a souligné que l’ensemble des exigences relatives au concept énergétique sont fondamentalement remplies et que le projet est conforme aux réglementations afférentes au droit de la construction et au droit de l’environnement.

Les prochaines étapes

Quelles sont les étapes suivantes ? Le Conseil des gouverneurs a décidé que la prochaine étape consistera en une phase d’« optimisation » au cours de laquelle l’architecte sélectionné va de nouveau revoir le projet, sur la base d’indications complémentaires qui seront fournies par la BCE. Nous allons réévaluer les exigences fonctionnelles et spatiales de la BCE et, sur cette base, nous chercherons à optimiser encore le projet, afin de réduire les coûts.

En ce qui concerne la question du coût, les estimations disponibles actuellement, tenant compte du potentiel d’optimisation, font état de coûts de construction de quelque 500 millions d’euros. L’investissement global sera toutefois plus élevé dans la mesure ou d’autres postes doivent être inclus, comme l’achat du site de la Grossmarkthalle, les frais de planification et d’autres coûts liés aux infrastructures. Certains de ces postes supplémentaires sont liés aux coûts de construction et d’autres doivent faire l’objet de nouvelles délibérations et spécifications. De plus amples informations relatives aux coûts du projet seront communiquées à la fin de la phase détaillée de planification.

Je tiens également à souligner que nous allons continuer de collaborer étroitement avec les autorités de la Ville de Francfort, au cours des prochaines phases du projet, notamment dans le cadre du plan de développement urbain devant être adopté par le conseil municipal.

Je suis ravi que la décision du Conseil des gouverneurs ait été très bien accueillie, non seulement par les représentants de la Ville de Francfort, mais aussi par les médias locaux et internationaux.

Je voudrais conclure ici en soulignant que le Conseil des gouverneurs a été très satisfait du déroulement du concours, de la qualité des projets et du résultat obtenu. Bien sûr, d’autres défis et de nombreuses décisions nous attendent dans le cadre de ce projet. La clôture du concours marque cependant une étape importante sur la voie de la réalisation d’un nouveau siège pour notre institution. Je suis convaincu que le projet gagnant sélectionné par le Conseil des gouverneurs deviendra non seulement un lieu emblématique au sein de la ville de Francfort, mais aussi un symbole d’une Europe unie et de sa monnaie unique, l’euro.

J’invite à présent M. Prix à nous présenter brièvement son projet architectural.

Veuillez consulter la version anglaise pour les termes exacts approuvés par le Conseil des gouverneurs.

Contacts médias