Banking Supervision
Français
Other languages1 +
Menu

Inauguration de l’exposition intitulée «Le nouveau visage de l’euro»

Intervention de Yves Mersch, membre du directoire de la BCE,
à la Deutsche Bundesbank,
Sarrebruck, 15 janvier 2014

Mesdames et Messieurs,

Merci à tous d’être venus aujourd’hui assister à l’inauguration de l’exposition « Le nouveau visage de l’euro », conçue par la Banque centrale européenne. Je tiens aussi à remercier tout particulièrement la Deutsche Bundesbank qui, avec la participation de la Banque de France, organise cet événement.

La ville frontalière de Sarrebruck, située au cœur de l’Europe, me paraît des plus appropriées pour accueillir une exposition consacrée à notre monnaie unique. Les habitants de cette ville, qui peut se prévaloir d’une longue et riche histoire, sont certainement parmi ceux qui comprennent le mieux la vision ambitieuse qui est de rapprocher encore davantage les nations européennes. De fait, la création d’un marché commun du charbon et de l’acier entre six pays européens a été la première étape tangible de la mise en place de l’Union européenne, telle que nous la connaissons aujourd’hui, et qui a conduit à la création de l’euro il y a quinze ans. À l’heure actuelle, l’euro contribue à réunir 334 millions de personnes dans dix-huit pays.

Permettez-moi de dire quelques mots sur l’exposition que vous êtes venus voir. « Le nouveau visage de l’euro » est une exposition itinérante qui a déjà fait halte dans plusieurs villes de la zone euro. Son objectif est de faire mieux connaître aux visiteurs les billets et les pièces qu’ils utilisent chaque jour.

L’exposition d’aujourd’hui propose toutefois une nouveauté, le tout nouveau billet de dix euros en constituant l’élément marquant. C’est la première fois qu’il est présenté au public depuis qu’il a été dévoilé aux médias, il y a tout juste deux jours, à la BCE à Francfort. Vous serez donc parmi les premiers à voir ce nouveau billet avant sa mise en circulation le 23 septembre prochain.

La nouvelle coupure de dix euros fait partie de la série « Europe ». Celle-ci tient son nom du personnage de la mythologie grecque dont le portrait figure dans l’hologramme et le filigrane des billets. Lors de votre visite de l’exposition, examinez de plus près ces deux signes de sécurité ainsi que le nombre émeraude caractéristique qui change de couleur, passant du vert émeraude au bleu profond, selon l’inclinaison du billet. Ces exemples témoignent de l’utilisation de technologies de pointe pour rendre les billets encore plus sûrs. Ces signes de sécurité, qui nous donnent une longueur d’avance sur les faussaires, justifient la confiance que les habitants de la zone euro ont dans leur monnaie.

Une multitude d’autres choses sont à découvrir dans cette exposition. J’espère que, comme moi, vous la trouverez très intéressante et divertissante. Sans plus tarder, je déclare ouverte l’exposition !

Contacts médias