... quel est le rôle des taux de change ?

28 juin 2016

Que sont les taux de change ?

Un taux de change est le taux auquel une monnaie s’échange contre une autre monnaie. Par exemple, 1 euro peut être échangé contre 1,13 dollar. Ce taux varie constamment sur les marchés de change mondiaux, qui traitent la plupart des monnaies. L’euro est l’une des monnaies les plus échangées, avec le dollar des États‑Unis, le yen et la livre sterling.

La BCE fournit-elle des taux de change ?

La BCE publie chaque jour aux alentours de 16 heures (heure d’Europe centrale) les taux de change de référence en euros de 31 monnaies. Ces taux de référence sont publiés aux seules fins d’information. Ils sont souvent utilisés par les entreprises et le grand public dans le cadre, par exemple, d’états financiers annuels, de déclarations fiscales, de rapports statistiques ou d’analyses économiques. Les taux des 31 monnaies par rapport à l’euro sont des moyennes de cours acheteurs et vendeurs et ne reflètent pas nécessairement les taux auxquels les transactions de marché effectives ont été réalisées. Lorsque vous échangez des monnaies, le taux appliqué est calculé sur la base de taux de marché en temps réel.

La BCE publie également un taux de change effectif nominal de l’euro calculé à partir des moyennes pondérées des taux de change bilatéraux de l’euro par rapport aux monnaies de 19 partenaires commerciaux de la zone euro. Ce taux indique si, en moyenne, l’échange de devises contre des euros devient plus cher ou moins cher.

Quelle est l’incidence des taux de change sur la politique monétaire ?

Le taux de change ne constitue pas un objectif de la politique de la BCE. La BCE ne cherche donc pas à influencer ce taux à travers ses opérations de politique monétaire. Les plus grandes économies du monde, réunies au sein du G 20, se sont engagées à ne pas recourir aux dévaluations compétitives et à ne pas avoir d’objectifs de taux de change à des fins concurrentielles, tout en refusant toute forme de protectionnisme.

Les taux de change ont une incidence sur la stabilité des prix et la croissance. Ils influent notamment sur les prix des échanges internationaux. Lorsqu’un euro s’échange contre davantage de dollars (en d’autres termes, lorsque l’euro s’apprécie), les produits américains deviennent moins onéreux pour les habitants de la zone euro. Les prix à l’importation reculent. Ce mouvement a une incidence directe sur l’inflation dans la zone euro via les prix des biens de consommation importés, mais exerce également une influence indirecte via les prix des matières premières importées et des biens intermédiaires utilisés pour la production.

La BCE, soucieuse de remplir son mandat consistant à maintenir l’inflation à des niveaux inférieurs à, mais proches de 2 % à moyen terme, surveille attentivement ces évolutions en vue de déterminer sa politique monétaire.