COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Déclaration de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international sur la mission d’examen intermédiaire de la situation en Grèce

17 juin 2010

Des équipes d’experts de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne (BCE) et du Fonds monétaire international (FMI) se sont rendues à Athènes du 14 au 17 juin pour une mission de suivi des évolutions récentes et de la mise en œuvre des politiques menées au titre du programme économique décidé par la Grèce.

Cette mission n’a pas consisté en un examen exhaustif à ce stade. Il ressort toutefois des discussions conduites sur place que le programme est bien engagé et que les politiques sont mises en œuvre conformément aux accords passés.

  • Les évolutions budgétaires sont positives avec des recettes fiscales des administrations centrales proches des anticipations et un strict contrôle des dépenses au titre du budget de l’État. Sur la base de données de trésorerie préliminaires à fin mai, le déficit du budget de l’État est demeuré inférieur à la projection contenue dans le programme. Une évaluation définitive devrait tenir compte des évolutions ne ressortissant pas au budget central, pour lesquelles des informations complètes ne sont pas encore disponibles à l’heure actuelle.
  • La réforme des retraites est bien avancée et un accord a été obtenu sur de nombreux paramètres fondamentaux tel qu’envisagé dans le protocole d’accord. Les autorités réalisent les projections nécessaires à l’évaluation de la contribution de la réforme des retraites à l’amélioration de la soutenabilité à long terme des finances publiques.
  • Les autres réformes structurelles sont également en bonne voie, y compris dans les domaines des administrations locales, des privatisations, du marché du travail et de l’administration fiscale.
  • Des progrès réels sont accomplis dans le secteur financier vers la mise en place du Fonds de stabilité financière. Le niveau de la liquidité du secteur bancaire reste adéquat.

Prochaines étapes. Les trois équipes retourneront à Athènes vers la fin juillet afin de mener un examen exhaustif au titre du programme. Elles réaliseront notamment une évaluation des progrès à fin juin en ce qui concerne les objectifs quantitatifs et les valeurs de référence. Il s’agira du premier examen formel dans le cadre du programme. Des résultats satisfaisants permettraient à la Grèce de faire appel à la deuxième tranche du programme.

Contacts médias