COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Note d'information semestrielle sur la contrefaçon de l'euro

16 juillet 2003

Au cours du premier semestre 2003, 230 534 billets en euros contrefaits ont été retirés de la circulation. Ce chiffre inclut les contrefaçons récupérées dans et hors de la zone euro. Par comparaison, 145 153 faux billets avaient été dénombrés au semestre précédent. Comme prévu, le nombre de contrefaçons s'est accru depuis l'introduction des billets en euros, mais ces derniers mois, son taux de progression a commencé à se stabiliser, grâce notamment à l'efficacité de la police. Bien que le nombre de faux billets soit très faible au regard de l'encours de billets authentiques, qui s'élève à quelque 8 milliards d'unités, le public doit continuer à faire preuve de vigilance.

Le tableau ci-dessous présente la ventilation des contrefaçons par coupures pour le premier semestre 2003 :

5 € 10 € 20 € 50 € 100 € 200 € 500 € Total
Quantité 844 2 543 54 285 152 072 14 839 5 516 435 230 534
Pourcentage 0,3 1,1 23,5 66,0 6,5 2,4 0,2 100

Selon la Commission européenne, le nombre de pièces en euros contrefaites est demeuré faible. C’est la Commission européenne qui est chargée de collecter les informations statistiques relatives à la circulation des pièces.

Rappel

Dans le cadre de la lutte contre la contrefaçon des billets et des pièces en euros, le Système européen de banques centrales a adopté une approche coordonnée et décentralisée. En ce qui concerne les billets, la Banque centrale européenne (BCE) a mis en place un Centre d'analyse des contrefaçons pour coordonner les travaux des Centres nationaux d'analyse créés dans chaque État membre. En 2001, la BCE a conclu un accord de coopération avec Europol pour lutter contre la contrefaçon et négocie actuellement des accords similaires avec Interpol et les banques centrales des dix pays adhérents.

Contacts médias