COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Mise à jour relative au passage à l'euro fiduciaire

25 janvier 2002

Près d'un mois après l'introduction des billets et des pièces en euros, la quasi-totalité des transactions en espèces dans la zone euro s'effectuent en euros, et ce en dépit du fait que les anciennes monnaies nationales continuent d'avoir cours légal dans la plupart des pays de la zone euro. Le large succès du passage à l'euro fiduciaire s'explique par les préparatifs menés avec soin par les parties concernées. Dans la conduite d'une opération logistique de cette envergure, l'Eurosystème, qui comprend la Banque centrale européenne (BCE) et les douze banques centrales nationales de la zone euro, a dû prendre en compte les structures et les scénarios propres à chaque pays, notamment du point de vue juridique, concernant globalement plus de 300 millions de personnes au sein de la zone et au-delà. Le succès d'une telle entreprise n'a pu être obtenu que grâce aux préparations minutieuses effectuées par le secteur de la distribution, les établissements de crédit et d'autres secteurs clés ainsi qu'à l'acceptation rapide de la part du public.

Avant même le 1er janvier 2002, jour de l'introduction de l'euro fiduciaire, près de 80 % des billets en euros maintenant en circulation, soit 6,4 milliards de billets d'une valeur de EUR 133 milliards environ, avaient été fournis dans le cadre de la préalimentation. S'agissant des pièces en euros, plus de 97 % des pièces en circulation, soit 37,5 milliards de pièces représentant une valeur totale de quelque EUR 12,4 milliards, avaient été prépositionnées. Cette logistique a contribué au bon déroulement du passage à l'euro fiduciaire. La forte demande de sachets premiers euros (ou « eurominikits »), dont 150 millions d'exemplaires ont été vendus en l'espace de deux semaines, témoigne de l'accueil favorable que les citoyens des pays de la zone euro ont fait à leur nouvelle monnaie. En outre, les actions de communication, et notamment la Campagne d'information Euro 2002, leur ont permis de se familiariser avec les nouveaux billets et pièces en euros avant la date de leur introduction.

Depuis le 1er janvier 2002, le passage à l'euro fiduciaire s'effectue rapidement et de manière tout à fait satisfaisante, sans le moindre incident. Après seulement une semaine, plus de 50 % des transactions étaient réalisées en euros et le basculement des distributeurs automatiques de billets (DAB) était achevé.

Quelque 8,1 milliards de billets en euros sont à présent en circulation et les billets en circulation (y compris les billets nationaux) représentent une valeur totale équivalente à celle enregistrée durant la même période de 2001. La valeur des billets en euros en circulation a atteint EUR 213 milliards le 24 janvier 2002. Le retrait des monnaies nationales se poursuit comme prévu. La valeur totale des billets nationaux en circulation a diminué, revenant de EUR 270 milliards le 1er janvier 2002 à EUR 116 milliards le 24 janvier.

Le ratio de progression de l'euro (RPE) est passé de 33 % le 1er janvier 2002 à 65 % le 24 janvier. Le RPE fournit principalement une indication de la rapidité de la mise en œuvre du volet logistique du passage à l'euro fiduciaire. En outre, il montre que, bien que la quasi-totalité des transactions soient effectuées en euros, un volume important de billets libellés dans les anciennes monnaies nationales doit encore être retiré de la circulation. Il s'agit d'une opération exigeante que doivent mener à bien les banques et les sociétés de transport de fonds.

Jusqu'à présent, seul un nombre très limité de reproductions de billets en euros, de qualité médiocre, a été mis en circulation. Ils ont été facilement détectés.

Le passage à l'euro fiduciaire se déroule également de manière harmonieuse dans les pays situés en dehors de la zone euro, en particulier dans les pays candidats à l'adhésion, mais il n'est pas encore terminé.

Pour de plus amples informations sur le passage à l'euro fiduciaire, consulter le site Internet de la BCE à l'adresse http://www.ecb.europa.eu et celui de la Campagne d'information Euro 2002 sous http://www.euro.ecb.int.

Contacts médias